Police Trappes (78) CRS

Le mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples se mobilise ces prochains jours autour du thème du délit de faciès. S’appuyant sur une étude récente du CRNS, le MRAP dénonce les contrôles policiers arbitraires dont seraient victimes certaines parties de la population. Parmi les solutions avancées par l’association, l’idée de bander les yeux des policiers semble faire l’unanimité.

Joseph Isard, porte-parole du MRAP propose donc d’ajouter un bandeau à l’équipement des agents de police afin de laisser les mêmes chances à chaque citoyen devant le contrôle d’identité. L’homme affirme que de nouvelles procédures basées sur une déclinaison du jeu « colin-maillard », et offrant au policier la possibilité de choisir le suspect à identifier au toucher permettrait de « rendre l’opération plus équitable et ludique ».

Liberté – Égalité – Vos papiers s’il vous plaît

Le MRAP n’en est pas à son premier coup d’essai puisque cette nouvelle initiative fait suite à de nombreuses campagnes pointant du doigt les pratiques discriminantes. « Vous risquez 11 fois plus de vous faire contrôler si vous êtes jeune et noir, 8 fois plus si vous êtes arabe, voire 25 fois plus si vous avez quelque chose à vous reprocher » explique le porte-parole de l’association. La situation serait aujourd’hui encore plus préoccupante puisqu’une personne âgée, blanche et n’ayant rien à se reprocher aurait selon lui 99% de chance de passer au travers d’un contrôle d’identité« Les contrôles à l’aveugle remettront tout le monde sur un pied d’égalité » ajoute-t-il.

Le syndicat « Alliance Police Nationale » a réagi à la proposition du MRAP dans un communiqué officiel. Son secrétaire Jean Claude Delage affirme que l’initiative divise au sein même du syndicat, et qu’un compromis pourrait être trouvé, ouvrant la voie vers l’arrivée prochaine d’un bandeau muni de deux trous pour les yeux dans l’inventaire des policiers.

Le 28/05/2014