Mister Gay Tetu mai 14

L'auteur ou les auteurs de cet article ne sont en rien membres du Front National, du Rassemblement Bleu Marine ou d'un autre mouvement de cette famille de pensée politique -à ma connaissance- et ils ne partagent pas forcément les idées défendues ici.

Boulevard Voltaire

Par Gabriel Robin le 06/06/2014

Un séisme a secoué la rédaction du magazine gay de référence,Têtu.

En effet, leur « Mister Gay » du mois de mai a déclaré soutenir le Front National ! Les temps changent et l’ancienne propriété de Pierre Bergé (jusqu’en janvier 2013) n’y était pas préparée. Voilà qu’un de leurs étendards vote pour l’infâme, et se pique même d’idées sécuritaires. Peut-être que la rédaction croyait naïvement que les homosexuels formaient un bloc homogène, votant rose de concert.

De même que les personnes présentant cette inclinaison sexuelle ne sont pas toutes favorables au mariage homosexuel, il existe des gays ne votant pas pour le laxisme socialiste. Ceux-ci sont victimes de nombreuses agressions par le lumpenprolétariat agressif des banlieues, les fameux « jeunes ». En témoigne le cas « Wilfred de Bruijn », Bobard d’or d’honneur à jamais. Monté en épingle par les pro mariage homosexuel pour dénoncer le « climat homophobe » installé par les Manifs pour tous, il s’est avéré qu’il s’agissait du cas typique d’une agression par des « jeunes ». Et non pas de militants du parti Force Vie, mais qui en doutait sérieusement ?

Postant la vidéo de l’attaque d’une jeune femme par un « jeune », Matthieu, « Mister Gay » du mois du mai, commenta : « Voilà pourquoi je voterai FN ! » Subissant diverses critiques, il enfonça le clou en déclarant : « Ce sont à coup sur ces memes gens qui n’ont pas de travail, qui n’en cherchent pas, qui se plaignent qu’il n’y en a pas, qui atendent que ça leur tombe tout cru ! Ce sont à coup sur ces memes gens qui ont giflé leur prof à l’école, qui ce sont fait renvoyés de leur lycée ou qui n’y sont plus allé d’eux meme ! A coup sur, ce sont ces meme gens qui viennent vous pourrir votre manif à Paris, qui brulent les voitures, qui volent vos téléphones dans le Metro, qui vous défonsse la gueule à votre sortie de boite de nuit » (fautes d’orthographe incluses).

Eh oui, Matthieu n’est pas la manifestante Bécassine, il s’est aperçu de la chienlit qui règne et de l’insécurité majeure dont souffre notre pays. Mais voilà, les gays « têtus » sont financés par Pierre Bergé et ses amis socialistes, formant une armée rose au service direct du gouvernement et des médias dominants. Ils ne peuvent donc accepter le pluralisme politique au sein de leur communauté d’intérêts « particuliers ».

À titre personnel, je ne vote pas en fonction de mes intérêts de mâle blanc hétérosexuel, mais pour ce qui me semble le meilleur aujourd’hui pour mon pays. Je trouve réjouissant que « Mister Gay » fasse de même et ne soit pas soumis aux diktats de son orientation, qui ne regarde que sa vie privée. Plus réjouissant encore, l’émoi du lobby LGBT.

Eh oui, il reste encore des esprits libres dans notre pays. Nul ne peut se prévaloir d’une clientèle captive.