Police CRS 2014

C’est une polémique qui prospère sur Internet depuis quelques jours. Le match de la coupe du monde de l’Algérie contre la Belgique, remporté par cette dernière le mardi 19 juin au soir, a-t-il engendré des violences sur le territoire français ?

Polémique médiatique

De nombreuses images, souvent datées ou détournées ont circulé sur Internet et sur les réseaux sociaux pour montrer des scènes de violences qui seraient intervenues à l’issue du match. En réaction à cette offensive, nos confrères du Monde ont publié un article dénonçant une « intox » venant de l’ « extrême droite ». Dans leur analyse, les journalistes du quotidien du soir démontent une à une les photos de scènes de violence publiées sur Twitter, en expliquant qu’elles sont « fausses », anciennes ou encore détournées.  Plus tard, le journaliste Bruno Roger-Petit publie à son tour une tribune sur le site participatif du Plus - Nouvel Observateur, expliquant que « le match Algérie-Belgique n'a occasionné aucun débordement majeur en France » et pointant du doigt : « Une opération d'intox lamentable ». Non sans une pointe de mépris, le journaliste commence ainsi son article : « Drame dans la fachosphère et la droitosphère : le match Algérie-Belgique n'a pas donné lieu à l'invasion brutale, sauvage et sanguinaire espérée. Déception. Il ne s'est rien passé. ». Il poursuit : « Hormis quelques incidents, ici et là, ayant débouché sur dix-huit arrestations sur l'ensemble du territoire, il ne s'est rien passé ».

Intox, désintox, qui croire ?

Si les clichés publiés sur les réseaux sociaux sont en grande partie faux, l’analyse de nos confrères n’est pas pour autant exacte, voire totalement erronée.

Des policiers attaqués par des tirs de mortiers

Dans un rapport de police que Valeurs actuelles a consulté, il apparaît que la soirée qui a suivi la défaite de l’Algérie face à la Belgique a en réalité été violente sur le territoire français. La synthèse de la note de police est claire : « En effet, dans la nuit du 17 au 18 juin 2014, une dizaine de villes était le théâtre de troubles à l’ordre public. Au total, des dégradations au domaine public, des feux de containers à poubelle et un incendie de véhicule étaient recensés ». Le contenu précis de la note relève que « des échauffourées éclataient dans les 3ème et 7èmearrondissements de Lyon ainsi qu’à Vaulx en Velin et à Saint-Fons ». Pour y faire face, les forces de sécurité ont mobilisé « 63 CRS et 53 policiers de la sécurité publique ». En plus des effectifs déployés habituellement. A Vaulx en Velin, plus précisément, la note fait le récit de la soirée : « à 19h30, environ 100 personnes arborant des drapeaux et des maillots algérien investissaient la place Guy Môquet, située au cœur de la ZSP Mas du Taureau. Les forces de l’ordre étaient la cible de tirs de mortiers et de divers projectiles. Pour repousser les assaillants, il était fait usage de 13 tirs au moyen du lanceur de balle de défense de calibre 40x46, 8 tirs de cougar et 1 grenade D.M.P […] 2 individus étaient interpellés ». Ils ont été placés en garde-à-vue. A Lyon« à 19h30, un rassemblement de 250 supporters de l’équipe algérienne était constaté, place Gabriel Peri, située dans les 3ème et 7ème arrondissements […] les individus hostiles lançaient divers projectiles sur les forces de l’ordre sans les atteindre. Des dégradations étaient constatées sur un bus de la ville (vitre brisée) et sur un portillon d’accès à la station de métro Guillotière ». Quatre individus ont été interpellés et une cinquième personne a été arrêtée pour « entrave à la circulation routière ». Ils ont tous été placés en garde-à-vue.

Des pompiers visés

Le rapport de police poursuit avec la même rigueur : A Saint-Fons« à 20h15, plusieurs groupes […] étaient dénombrés […] un véhicule était incendié. Lors de l’intervention des sapeurs-pompiers, ces derniers, ainsi que les policiers municipaux, étaient la cible de jets de projectiles , qui ne faisaient – Heureusement – pas de blessé. Un des fauteurs de trouble était interpellé et placé en garde-à-vue ».

« Les uns et les autres, obsessionnels et haineux, fabriquent une réalité qui n'existe pas pour mieux la conformer à leur fantasmes paranoïaques »,  écrit Bruno Roger-Petit.

Le rapport de Police montre le contraire.

Plus tard, à 21h40, à Albi, c’est un dépanneur qui a été « légèrement blessé (hématome) » alors qu’il s’occupait d’un stationnement gênant. Afin de l’aider, un équipage de la B.A.C (Brigade Anti Criminalité) « était aussi pris à partie ». La vitre arrière de leur véhicule a été brisée. Pour se défendre, ils ont du faire usage de « 2 tirs de Flash-ball et 2 M.P.7Toujours à Albi, des « rodéos de motocyclette et de quads étaient signalés » à l’issue du match.

A Longwy « à l’issue de la diffusion de la rencontre, des rodéos automobiles étaient recensés place darche, sur des parties interdites à la circulation […] 50 C.R.S et 50 policiers […] procédaient à l’évacuation de la place, occupée par 130 personnes hostiles qui prenaient à partie les policiers ». Entre 21h30 et 23 heures, deux feux de containers à poubelle étaient signalés.

A Lille, à 21h30, « 3 individus étaient interpellés pour avoir jeté des projectiles sur un supporter belge qui circulait à vélo » A Maubeuge, « 6 individus mettaient le feu à un container à poubelle […] alors que deux individus s’enfuyaient à la vue des policiers en brandissant des drapeaux algériens, leurs 4 comparses, âgés de 12 à 15 ans étaient interpellés ». 

A Grenoble, des policiers et un journaliste de M6, autorisé à tourner un reportage sur les forces de l’ordre ont été pris à partie.

Au cours de cette soirée, comme l’ont relevé nos confrères du Monde et du Plusnouvelobs, il y a effectivement eu 18 interpellations. En revanche, ces « incidents » décrits dans le rapport de police exclusif auquel Valeurs actuelles a eu accès, sont loin d’être mineurs et parlent d’eux-mêmes.  Dans cette histoire, seuls nos confrères du Parisien ont pris la peine de faire le récit des troubles qui ont eu lieu à l’issue du match Algérie-Belgique. Ils ont accepté d’en faire un compte-rendu honnête : « Hors du terrain, le match Belgique-Algérie a malheureusement tenu ses promesses ».

Le 20/06/2014