Collard 3

Tribune libre de Gilbert Collard, député RBM du Gard du 24/06/2014

AME : Ce dispositif a une âme, son nom; une réalité, un enfer financier où tous les profiteurs de la mondialisation  de la fraude rappliquent. On panse et on dépense. Le budget est passé de 588 millions d’euro à 744 millions d’euro entre 2012 et 2013. Un gouffre !

Une progression de 35 %, ces deux dernières années. Il permet depuis janvier 2000 de prendre en charge les soins des étrangers en situation irrégulière depuis trois mois. Les enfants y ont droit sans condition de durée !

Pour la première fois dans notre législation l’infraction est créatrice de droits ! Pas mal pour un Etat dit de droit où la fraude fabrique des droits ! Le 3 juin 2014, devant les sénateurs, Marisol Touraine a reconnu que certaines filières de patients seraient, en partie, responsables de cette flambée des bénéficiaires. Un site internet chinois propose « des cartes AME payantes », des médecins escrocs inventent des actes fictifs. Des hôpitaux grossissent l’enveloppe des aides médicales d’état parce que ces patients sont facturés plus cher.

Elle n’est pas belle la France !

En vérité, mais il faut le chuchoter, nous accueillons de plus en plus de migrants venant de l’Europe de l’Est, femmes seules avec enfants (le Parisien 23 juin 2014).  A l’origine de cette générosité d’AME du gouvernement Jospin, une belle idée, comme toujours – l’enfer est pavé de bonnes décoctions – éviter la propagation de certaines maladies. Ne serait-il pas plus sage d’empêcher les éventuels propagateurs d’entrer irrégulièrement ?

L’aide médicale d’état est devenue le bazar de la charité ! Encore, si on avait les moyens, pourquoi pas ? On n’a que deux mille milliards de dette. Qui paye la perfusion ?  Comme on dit l’hôpital se fout de la charité…