Briois 7

Edito de Steeve Briois, Secrétaire Général du Front National du 27/06/2014

La partielle de Valenciennes a permis au Front National de confirmer une ascension réelle et durable, notre mouvement se qualifiant pour la première fois pour un second tour d’une législative dans ce secteur et le PS se faisant balayer à 7%.

Le soutien du PS au maire de Valenciennes Laurent Degallaix à l’issue du premier tour sonne comme une vieille ritournelle usée et ridicule. C’est surtout une preuve supplémentaire de la collusion entre les deux piliers du système.

Membre du groupe UMP au Conseil Régional du Nord Pas de Calais, et sans candidat UMP face à lui, Laurent Degallaix n’est évidemment pas qu’UDI dans les faits. Il n’est pas un candidat de l’alternative, encore moins « ni-droite ni-gauche », mais bel et bien un pur produit UMPS.

Les électeurs doivent ce dimanche en profiter pour sanctionner à la fois le Parti Socialiste, dont la gestion catastrophique de notre pays discrédite tous les discours pseudo-républicains, mais aussi l’UMP, empêtrée dans les affaires jusqu’au cou. Laurent Degallaix est l’incarnation d’un système consanguin et le candidat FN-RBM Jean-Luc François Laurent sera bien plus utile comme député patriote supplémentaire qu’un énième représentant d’une caste politique en faillite.

Les électeurs du Valenciennois peuvent encore faire le choix d’un véritable changement, plus pertinent et bien moins compromis, ils sauront s’en saisir.