Gendarmes mobiles zone urbaine

"Face aux quelques débordements" des supporters algériens (LCI)... les forces de l'ordre vont être largement renforcés "sur le terrain" lundi soir à l'occasion du huitième de finale de la coupe du monde de football entre l'Algérie et l'Allemagne.

Les articles de nos journalistes nous laissent sur le postérieur tant c'est éloigné de la réalité ! Il n'y a pratiquement pas un seul département de notre pays qui n'a pas connu jeudi soir dernier les affres et autres débordements (de joie, bien sûr) des algériens.Certains en portent d'ailleurs encore physiquement les traces , à l'image de cet habitant de Gevry (Jura), arraché de son véhicule et tabassé par une horde de "gentils supporters" des Fennecs à Dole qui avait eu l'audace de crier "vive la France".

Ils sont bien sûr largement aidé par les paroles et autres "sorties médiatiques" du ministre de l'Intérieur et de ses collègues qui tentent de minimiser tant que possible les agissements de ces hordes sauvages qui mélangent allègrement la joie sportive et celle d'émeutiers qui cassent le mobilier urbain, insultent et attaquent les forces de l'ordre et les passants (européens de préférence) et brulent des voitures et des poubelles.

Pierre-Henry Brandet, le porte-parole du ministère de l'Intérieur parle au sujet de ce qu'a pu dire ce matin la présidente du FN concernant la double-nationalité de ne "pas céder à ces amalgames rapides, qui peuvent être nauséabonds", il ajoute ""La pluparts des faits de violences constatés ont été commis par des jeunes citoyens français, qui n'ont rien à voir avec le football et qui ont trouvé la Coupe du monde comme prétexte pour venir casser. Ces incidents restent, je le répète, marginaux".

Ce monsieur ne doit pas vraiment , comme c'est le cas des policiers et gendarmes, y aller...sur le "terrain", il aurait sans doute un tout autre discours...

GS