FN flamme (2)

Communiqué de Presse du Front National du 03/07/2014

Dans le but évident d’apaiser la légitime indignation des agriculteurs et des salariés de l’agroalimentaire, PS et UMP ont, dans une belle unanimité, annoncé durant la campagne des élections européennes que la mise en place imminente d’un salaire minimum en Allemagne suffirait à mettre fin au dumping social dont les filières agricoles et agroalimentaires de ce pays se sont fait une spécialité.

Maintenant que les élections sont passées, le Bundestad (le parlement allemand) explique qu’il devrait, dans les jours à venir, aménager une dérogation pour les employeurs de saisonniers qui pourront déduire les frais d’hébergement et de nourriture du fameux salaire minimum, et donc continuer à employer des centaines de milliers de travailleurs originaires des pays d’Europe centrale à un prix dérisoire, en usant et abusant de la directive sur le détachement des travailleurs… Si les industriels de la viande se sont engagés à élever les salaires pratiqués, les syndicats allemands expliquent déjà que le dispositif sera aisément contournable.

Cet hiver, le gouvernement socialiste promettait que la réforme de la directive sur le détachement des travailleurs et la mise en place du salaire minimum allemand suffiraient à rééquilibrer la situation en faveur de notre pays. Il est désormais clair que rien ne changera. Ceux qui ont tant promis devront répondre des emplois que continuera à détruire cette double forfaiture.