Léonarda Dibrani

Résat Dibrani, le père de Leonarda, l’a annoncé dans les médias nationaux. Son épouse enceinte de huit mois et demi devrait accoucher à l’hôpital de Pontarlier. Et au delà de cet éventuel retour, il annonce qu'une fois présent sur le territoire, il pourrait  régler ses comptes avec la France  :" Nous allons aller à la Cour de Strasbourg (la Cour européenne des droits de l'homme) pour demander des dommages et intérêts. La France, maintenant, on va la faire payer !"

À la préfecture, on oppose le plus parfait silence à ces déclarations. Annie Genevard, la députée UMP de la cinquième circonscription du Doubs, estime pour sa part qu’il s’agit de « provocations insupportables sur la forme comme sur le fond ». « Ce monsieur exprime la conception qu’il a de la France, qui est là pour payer. Si demain il parvenait à revenir en France avec sa famille, ce serait une faillite du système dont nous réclamons la réforme. Il nous faut être beaucoup plus rigoureux sur l’aide médicale d’État. Ce type de situation crée un appel d’air pour l’immigration et engendre de la haine. Enfin, la dérive médiatique autour du cas de la famille Dibrani a au moins le mérite de faire la preuve que le système actuel est faillible. Si les règles actuelles permettent de changer de nationalité au gré de ses besoins, alors il faut réformer Schengen ! »

Il reste que si la Croatie délivre des papiers d’identité sous un nouveau nom aux membres de la famille Dibrani (Résat Dibrani assure que c’est fait), celle-ci devient ressortissante européenne.

Y aura-t-il à nouveau un feuilleton Leonarda cet été ?

Le 08/07/2014

Le Progrès

Note BYR : Bravo madame Genevard...Mais l'accord de Schengen ainsi que tous les traités européens ont été signés par l'UMP et azvalisés par les parlementaires del'UMP dont vous faites partie...