14 juillet Paris

L'auteur ou les auteurs de cet article ne sont en rien membres du Front National, du Rassemblement Bleu Marine ou d'un autre mouvement de cette famille de pensée politique -à ma connaissance- et ils ne partagent pas forcément les idées défendues ici.

Boulevard Voltaire

Par Henri Gizardin le 13/07/2014

"80 pays présents sur les Champs Elysées en ce jour de « Fête nationale ".

Presque la moitié de la planète ! C’est ONU/2 à Paris. Une grande réussite de la diplomatie française et un succès personnel de François Hollande qui en a bien besoin. Aller quérir ailleurs les gages de la postérité a toujours été un substitut pour nos présidents en mal de reconnaissance nationale.

Les drapeaux les plus pittoresques et colorés seront dans le champ curieux et fouineur des caméras. Mieux vaudra assister à cette grande parade républicaine en face de la télé. Depuis les allées latérales, il n’est pas certain que les badauds repèrent la totalité des participants, nonobstant l’utilisation des périscopes de circonstance. Dont certains pourraient camoufler des lances projectiles, car rien ne dit que la foule fera une ovation à certains étendards aux croissants rouges sur fond vert !

La Légion étrangère, plus française que jamais en la circonstance, pourrait ressentir du poil à gratter à devoir défiler devant ces drapeaux qui marquent leurs musées de régiments des hauts faits d’armes. Entonnera-t- elle « Tiens voilà du boudin » avec un ton supérieur et un rien provocateur ? Wait and see !

La France, déjà auto-promue grand musée à ciel et frontières très ouverts par les thuriféraires de l’exception française pourrait devenir le mémorial international de tous les conflits armés. Ennemis de tous les pays, unissons-nous !

Je propose que l’Arc de triomphe soit relooké moins guerrier triomphant et que la flamme cède la place à un columbarium d’où s’échapperaient de blanches colombes de la paix lors de toutes les commémorations.