Automobiles

Un chiffre résume l'étendue du phénomène : chaque jour en France, une voiture est volée toutes les cinq minutes, soit plus de trois cents véhicules par jour. A cette augmentation de 1,6 % du nombre de vols pour l'année 2013 s'ajoutent les chiffres inquiétants des vols de pièces détachées et d'accessoires automobiles qui ont connu une progression de 4,5 % l'an passé, représentant plus de 113 000 faits.

Au total, ce sont donc près de 550 000 vols liés à l'automobile qui ont été recensés l'an passé sur le territoire. Préoccupé par le phénomène, le ministère de l'Intérieur met la dernière main à un plan de lutte contre ces vols, composé d'une dizaine de mesures et articulé autour de deux axes : le renforcement de la traçabilité des véhicules et des pièces détachées, et l'intensification de la lutte contre les différentes filières criminelles qui renforcent chaque jour leur place dans ce trafic particulièrement lucratif.

Au-delà d'un affermissement des démarches liées aux demandes d'immatriculations, la Place Beauvau entend développer la traçabilité des véhicules en intensifiant notamment l'usage des systèmes de lecture automatisé des plaques d'immatriculation (Lapi). Implantés aux abords des frontières du territoire, ces appareils permettent de flasher les plaques des voitures et d'identifier celles inscrites sur les fichiers des voitures volées. Les bornes présentes le long des frontières est et dans le sud de l'Hexagone -- points de passage identifiés des véhicules volés -- devraient être plus particulièrement mises à contribution. De leur côté, plusieurs unités de police et de gendarmerie vont être dotées de boîtiers électroniques permettant de comparer les numéros de série du véhicule de la carte grise à ceux inscrits sur la voiture. Les véhicules de chantier et les machines agricoles -- récemment prisés par des filières originaires des pays de l'Est -- vont se voir apposer un numéro à 17 chiffres afin de s'assurer de leur provenance.

1 285 vols de pots catalytiques en un an

Enfin, le texte promet d'intensifier la lutte contre le commerce illégal de pièces détachées, nouvelle lubie des gangs. En 2013, le nombre de vols de pots catalytiques a ainsi bondi de près de près de 1 000 % en un an, avec 1 285 faits recensés l'an passé. « Toutes ces dispositions vont dans le bon sens », estime Pierre Chasseray, délégué général de l'association 40 Millions d'automobilistes, qui s'inquiète de la recrudescence du mouse jacking. « Nous sommes régulièrement saisis, et depuis peu, par des faits de vols au moyen de boîtiers électroniques. Il est urgent que les constructeurs automobiles développent des systèmes pour s'adapter à ce type de vols avant que nous soyons confrontés à une réelle épidémie. » Selon le ministère de l'Intérieur, 44 % des voitures volées sont aujourd'hui retrouvées.

Par Adrien Cadorel le 17/07/2014