no-logo 2014

Les deux organisateurs l’ont appris il y a quelques jours. La préfecture du Jura souhaite leur faire payer plus de 13 000  euros le déploiement de 20 gendarmes supplémentaires pour assurer la sécurité lors de la 2ème édition en août.

Plus exactement 13 082,04 euros. Une somme non négligeable pour la société qui produit NO LOGO, le festival de Reggae qui a lieu sur le site des Forges à Fraisans.

Florent Sanseigne, l’un des organisateurs, souhaiterait une facture « plus raisonnée et raisonnable ». D’autant plus que le festival fonctionne sans subvention publique et que les « retombées économiques et sociales sont réelles pour le département du Jura et la région Franche-Comté », selon lui.

Application d’un arrêté de 1995

La préfecture du Jura motive cette décision par l’application d’un arrêté datant de 1995 relative à la sécurité lors des rassemblements festifs à caractères musicaux (Loi n° 95-73 du 21 janvier 1995 d'orientation et de programmation relative à la sécurité).

Pour Thierry Humbert, directeur de cabinet du préfet du Jura Jacques Quastana, le festival NO LOGO table sur près de 30 000 visiteurs sur 3 jours et 5000 festivaliers devraient rester dormir sur le site. Le dispositif de sécurité doit donc être conséquent pour répondre au mieux à la sécurité de tous.

Une réunion doit avoir lieu jeudi 31 juillet entre la préfecture du Jura et les organisateurs de NO LOGO.

Par Sophie Courageot le 29/07/2014