Valls

Au nom de la "vérité", Manuel Valls a annoncé vendredi des lendemains économiques "difficiles". Lors d'un séminaire gouvernemental, le vendredi 1er août à Paris, le Premier ministre a dit sa volonté "d'amplifier" le mouvement des réformes devant la presse. Il n'est pourtant "pas question" de changer le cap qu'il a fixé avec François Hollande.

Des mauvaises nouvelles à la rentrée ?

Ouvrant ce séminaire, François Hollande avait exhorté ses ministres à "rester mobilisés" pendant la pause estivale pour répondre à "l'impatience" et à"l'inquiétude" des Français. Ces derniers, a-t-il souligné, exigent des "résultats rapides et concrets" sur l'emploi et "l'amélioration de leur vie quotidienne".

"On nous prépare à ce fameux chiffre du 14 août prochain : la croissance du pays au deuxième trimestre, décrypte François Lenglet sur le plateau de France 2Aux vues des derniers indicateurs, la croissance devrait être nulle."

Le 01/08/2014