Bay Nicolas, secrétaire général adjoint du FN

Communiqué de Nicolas Bay, Député européen, Président du groupe FN au Conseil régional de Haute-Normandie du 07/08/2014

Le scandale lié au vol de 52 kg de cocaïne dans les locaux de la police judiciaire parisienne est l’arbre qui cache la forêt du trafic de drogue en France. La Seine-Maritime en est une des nouvelles plaques tournantes. En tant que premier port français en terme de trafic conteneurisé, le Havre est la porte d’entrée rêvée pour les trafiquants du fait de sa proximité avec la capitale.

Inauguré en grande pompe par des élus UMPS inconscients et ravis de pouvoir colmater les effets du saccage industriel produit par leurs politiques, Port 2000 incarne la mondialisation sauvage. Le conteneur est l’outil qui permet de faire entrer massivement des biens produits en Asie au détriment de nos emplois. Il est également le moyen le plus sûr pour les trafiquants de faire pénétrer en France les contrefaçons, la drogue et les armes. Démunis et abandonnés par des autorités laxistes, les douaniers ne peuvent que réussir quelques coups de filet d’autant plus spectaculaires qu’ils restent très ponctuels.

La mondialisation n’étant pas régulable par des États dépossédés de leur souveraineté territoriale, le Front National rappelle qu’il est illusoire de croire en un retour de la sécurité sans un contrôle effectif de nos frontières et notamment des flux de personnes mais aussi de biens dont la libre circulation a été érigée en dogme par Bruxelles.