Forsne

Il s'appelle Hravn Forsne, a 25 ans, est candidat aux législatives suédoises. Et accessoirement, il affirme être le fils de l'ancien président français François Mitterrand. Une révélation faite dans les colonnes du journal local suédois Kungsbacka-Nytt, repris par plusieurs sites d'information du pays

Hravn Forsne assure même avoir rencontré son père à cinq ou six reprises lorsqu'il vivait en France avec sa mère. Des rencontres en tout cas trop brèves pour convertir son fils au socialisme: le jeune homme est candidat aux législatives pour un parti conservateur.

Voilà ce que déclare notamment Hravn Forsne au journal suédois :

"Je veux être jugé pour ce que je suis, pas pour qui était mon père. Mais d'accord, c'est comme ça. François Mitterrand était mon papa."

Interrogé par la suite par l'AFP, Hravn Forsne n'en dit pas beaucoup plus. L'agence de presse précise que le jeune homme s'exprime en français :

"J'en parle seulement avec les médias locaux, parce que c'est important pour eux et pour mes concitoyens, pour les électeurs de connaître leur candidat, mais pas pour les médias internationaux."

Une ligne qu'il n'avait pas tout à fait respectée le 4 juillet dernier, lorsqu'il était interrogé par le magazine Closer, sur sa paternité. Il affirmait alors "ne pas savoir" si son père était François Mitterrand :

"Je ne sais pas ! Vous savez, les rumeurs partent toujours d'un secret."

Le jeune homme s'autorise tout de même auprès de l'AFP à livrer certaines informations sur ses goûts en terme de médias français :

"J'essaie d'écouter beaucoup RTL et Europe 1. J'ai découvert, là, les podcasts de Questions critiques [émission de France Inter] et du Grand jury [RTL-LCI-Le Figaro], et j'aime beaucoup."

Hravn Forsne est le fils de Christina Forsne, une journaliste suédoise, qui a admis avoir été la maîtresse de l'ancien président français. Interrogée sur une éventuelle progéniture en 1988, elle avait alors refusé de répondre au journal :

"J'ai accepté de parler de ma relation avec François Mitterrand, pas de mes proches."

Une relation qui aura en tout cas duré de longues années, comme le raconte Paris-Match en août 2012 :

"Elle avait 31 ans, lui 62, c'était en 1979, dans un congrès de l'Internationale socialiste à Bommeravik en Suède. Mitterrand est tombé sous le charme et a proposé à la belle journaliste blonde de la revoir à Paris.

Lorsque, quelques mois plus tard, Chris est nommée correspondante à Paris, elle ne pense pas à appeler le rival de Michel Rocard. C'est lui qui la retrouve après avoir cherché son numéro partout. Commence alors une relation qui durera deux septennats, dans le plus grand secret."

Par Thibaut Pezerat le 08/08/2014