Shariah London

La distribution de tracts sur la rue la plus animée de Londres ? Rien de bien original à cela. Mais des extrémistes ont donné des tracts qui encouragent les musulmans britanniques à rejoindre l'Etat islamique, en Syrie et en Irak.   

Des douzaines de dépliants appelant à partir en Syrie et en Irak ont été distribués mardi soir, sur Oxford Street, en plein centre de Londres. Les flyers expliquaient qu'il était de la responsabilité des musulmans de prêter serment au "calife", c'est-à-dire à Abu Bakr al-Baghdadi. Il est le chef auto-proclamé de l'Etat islamique, qui mène une campagne sanglante au nord de l'Irak.

Des images des hommes distribuant leurs tracts ont été postées sur Twitter ; un utilisateur commente : "Je ne peux pas croire qu'un étalage de l'Etat islamique ait été autorisé à s'installer sur Oxford Street ? Je suis vraiment choqué. Police ?"

Sur Twitter, des images des recruteurs ont été publiées.

Une étudiante britannique d'origine irakienne a même déclaré qu'elle avait été "victime d'insultes racistes" après s'être opposée à eux. Elle a partagé son dégoût sur Twitter"Ce groupe promeut l'Etat islamique sur Oxford Street. [...] Ils ne connaissent pas l'Islam."

Les distributeurs des flyers sont des hommes originaires de Luton, dans la banlieue de Londres. Ce sont d'anciens fidèles du prêcheur Omar Bakri, un imam radical qui a été banni de Grande-Bretagne.

Leur groupe est considéré comme tellement violent que même Al-Quaïda aurait restreint ses liens avec lui, rapporte le quotidien The Evening Standard.

La police a saisi leurs tracts : Scotland Yard doit déterminer si leur action va à l'encontre des lois anti-terrorisme en vigueur outre-Manche. A noter que la distribution d'éléments à la gloire d'actes de terrorisme constitue un crime. De plus en plus de documents en faveur de l'Etat islamique circulent au Royaume-Uni ; ils deviennent l'une des préoccupations majeures des services de renseignements.

Par Céline Schoen le 14/08/2014