Police VL 4

Un Toulousain de 29 ans, lui-même soupçonné de tentative de meurtre, est mort criblé de balles de kalachnikov jeudi à Beauzelle, en banlieue de Toulouse. Il serait la troisième victime d'une série de réglements de compte liés au quartier des Izards, a-t-on appris de sources policière. La victime habitait en effet ce quartier jusqu'à récemment. 

"Deux armes dont une arme de guerre"

Jeudi "vers 2h00 du matin, un homme qui rentrait en voiture sur le parking de sa résidence a été abattu de multiples coups de feu tirés par au moins deux armes dont une arme de guerre et un fusil de chasse", devant un petit immeuble d'habitation, dans cette commune située à une dizaine de kilomètres de Toulouse, a indiqué le procureur de la République Michel Valet. La victime portait "des blessures sur l'ensemble du corps, sauf à la tête" et "une quinzaine de douilles de calibre correspondant à une arme de guerre ont été retrouvées", a ajouté le magistrat. Des policiers avaient auparavant évoqué des tirs de kalachnikov. La victime est arrivée à bord d'une grosse cylindrée de marque BMW et l'assassinat a eu lieu aussitôt après, selon le témoignage de sa compagne qui a entendu les rafales de tirs et a pu voir ensuite "deux hommes s'enfuir à pied", a indiqué le procureur. 

Mis en examen dans l'affaire du Milano

La victime a été identifiée comme étant Walid Larbi-Bey, né en Algérie en 1984, bien connu de la police pour différents cambriolages et vols avec violence, a indiqué à l'AFP une source policière. Plusieurs condamnations étaient déjà inscrites à son casier et la justice le soupçonnait surtout d'avoir été "impliqué comme auteur dans une tentative de meurtre en bande organisée" le 5 décembre, a indiqué le procureur à la presse. Un cycliste - pizzaiolo de l'établissement "Le Milano", selon la police - avait alors été percuté par un véhicule et visé par un tir. Mis en examen peu après, Walid Larbi-Bey avait été placé en détention provisoire en décembre puis relâché sous contrôle judiciaire en mai

Après cette tentative de meurtre, le quartier toulousain des Izards avait été le théâtre d'une escalade de règlements de comptes. Le 8 décembre, un jeune homme de 18 ans réputé sans histoires avait été mortellement blessé quand plusieurs rafales de kalachnikov avaient été tirées dans un hall d'immeuble de ce quartier. Puis le 21 janvierun homme de 25 ans avait été abattu dans la pizzeria "Le Milano", où avaient été tirés une quinzaine de coups de feu, route de Launaguet (nord de Toulouse). 

Évoquant "une nouvelle affaire terrible à Toulouse", le procureur Michel Valet a envisagé d'éventuelles représailles. "A chaque fois que ce type de fait se produit, on peut craindre des actes en retour", a-t-il dit. Les Izards sont souvent décrits comme une des plaques tournantes du trafic de drogue de la ville. 

le 14/08/2014 avec AFP