Les Bouchoux (Jura)

Ce mercredi le site de la station bisontine de France 3 (France 3 Franche-Comté) publie un interessant article consacré au fameux "droit d'option" qui permettrait à un département de choisir entre deux régions "frontalières". Dans notre région, dont les élus de l'exécutif ont déjà choisis de s'unir à la Bourgogne, c'est notre département, le Jura, qui est en pointe...du fait de la décision du président du Conseil général socialiste Christophe Perny de proposer soit de rejoindre les bourguignons ou alors de s'unir avec la voisine du sud "Rhône-Alpes-Auvergne".

Très justement Sophie Courageot, la journaliste auteure de l'article,  écrit "Fusion. Confusion. Va t-il falloir couper le Jura en deux ? Dole avec la Bourgogne. Saint-Claude avec Rhône Alpes ?."

Interrogés les habitants des Bouchoux et de Saint-Claude ont le coeur qui balancent : un chef d'entreprise lorgne clairement sur Rhône-Alpes tandis que certains de ses employés s'interrogent. Une dame qui a une grande partie de sa famille sur Oyonnax se verrait bien rejoindre Rhône-Alpes. Mais il suffirait de poser la question à une habitante du nord Jura pour avoir la même réponse en remplaçant la ville de l'Ain par une autre de Saône-et-Loire ou de Côte d'Or et la région dont Lyon sera la "méga-capitale" et celle où, sans aucun doute possible, verra Dijon comme chef-lieu.

Mais, je pense -et c'est là un avis purement personnel- qu'au final, c'est bien le maire de Saint-Claude, Jean-Louis Millet qui a raison : il serait beaucoup plus simple de demeurer tel que nous sommes, etce, depuis des siècles. des Francs-Comtois !

Repères géographiques, repères identitaires et même repères économiques, le gouvernement socialiste -peut être en style de cache-misère- souhaite mettre à mal tout ce qui nous unit pour mettre en place une société uniquement basée sur le pouvoir de l'argent et les intérêts financiers que peuvent avoir telle ou telle fusion.

Je n'ai, bien sûr, rien contre les Bourguignons (avec lesquels nous nous entendons fortement et en particulier à Dole, ville située à une petite dizaine de kilomètres de la Côte d'Or) ni contre nos voisins et compatriotes de l'Ain, mais je suis de Franche-Comté...

GS