Commissaires de police

Réuni en congrès mardi, le Syndicat des commissaires de la police nationale (SCPN) a élu son nouveau secrétaire général, Céline Berthon, 39 ans. Dans son premier discours, en présence de Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur, elle a insisté sur la nécessité de "ne pas opposer police et justice" -- "le clivage n'a jamais été notre credo", a-t-elle affirmé -- mais elle a mis en garde contre les conséquences de la réforme pénale élaborée place Vendôme, une loi votée en juillet. Céline Berthon, qui a notamment exercé en sécurité publique (la police "généraliste", en prise avec la gestion du quotidien), estime que la philosophie générale du texte -- un "refus dogmatique de l'enfermement de certains" selon elle, ajoutée à l'"instabilité juridique" actuelle, auront des conséquences sur l'évolution à la hausse de la délinquance. Les commissaires de police, prévient-elle, "refusent d'en porter le poids et refuseront d'en payer le prix".  

Elections professionnelles en décembre

En réponse sur ce point, Bernard Cazeneuve a rendu hommage à son prédécesseur Manuel Valls qui avait obtenu à l'été 2013 des arbitrages favorables face à la chancellerie et à Christiane Taubira. Prudent, l'actuel ministre de l'Intérieur a promis qu'il se montrerait attentif à la rédaction des textes d'application de la loi. 

Les élections professionnelles dans la police auront lieu du 1er au 4 décembre. Le SCPN fut longtemps quasi hégémonique jusqu'à la création d'un syndicat concurrent, le Syndicat indépendant des commissaires de police (SICP). Le SCPN reste cependant majoritaire (66,2%) chez les quelque 1700 commissaires de police français, dont un quart sont des femmes. 

Par Eric Pelletier le 10/09/2014

L'Express