Chars ukrainiens

L'auteur ou les auteurs de cet article ne sont en rien membres du Front National, du Rassemblement Bleu Marine ou d'un autre mouvement de cette famille de pensée politique -à ma connaissance- et ils ne partagent pas forcément les idées défendues ici.

Métamag

Par Michel Lhomme le 10/09/2014

La troisième guerre mondiale est engagée. Elle est beaucoup plus subtile que les guerres connues par notre continent européen. Mais elle existe. Nous en avons dénombrés de multiples aspects. 

Guerre économique :Vendredi, le Premier Ministre anglais a demandé à ce que la Russie soit débranchée du réseau interbancaire Swift.

Armements :Selon le conseiller du président Porochenko, l’Ukraine a conclu un accord prévoyant la fourniture d’armes et de conseillers militaires par cinq Etats membres de l’Alliance atlantique dont la France .

Guerre diplomatique, trêve:Sur le terrain, “une femme a été tuée et trois habitants de Marioupol ont été blessés”, dans la nuit de samedi à dimanche, a indiqué la mairie de ce port stratégique du sud-est de l’Ukraine. Selon les autorités locales, des rebelles, qui tentent depuis plusieurs jours de s’emparer de cette dernière grande ville encore sous contrôle ukrainien, ont tiré dans la nuit sur un check-point à la sortie est de la ville et détruit une station service. A Donetsk, une journaliste de l’AFP aurait entendu dimanche près de l’aéroport, sous contrôle de l’armée, des tirs d’artillerie. Il n’était pas possible d’établir leur origine. Dimanche après-midi, le Conseil national de sécurité et de défense ukrainien indiquait que “malgré les bombardements de nos positions, nous poursuivons le cessez-le-feu.” Dans la nuit de dimanche à lundi, le compte Twitter officiel de la République populaire de Donetsk se voulait bien plus explicite: “les forces armées de la Novorossia sont en train de prendre Marioupol.” La trêve est sûrement terminée. La journée de lundi sera donc juge de la situation réelle sur le terrain.

Guerre de la provocation : l'Otan en exercices. L’OTAN organise des exercices militaires dans l’ouest de l’Ukraine, comme s'il fallait raviver les ” braises “. Dans un communiqué diffusé le 6 septembre, le ministère russe des Affaires étrangères a déclaré que l’OTAN utilisait la crise en Ukraine comme prétexte pour déplacer ses forces et son infrastructure au plus près des frontières de la Russie. La décision atlantiste de créer une force de réaction rapide en Europe de l’Est va saboter le processus de paix en Ukraine. Qui provoque ? La Russie ou l'Otan ?

La farce : la bataille de Mariupol et la fin de la trêve. La « trêve » n’a en fait servi qu’à arrêter l’offensive des forces de Novorossiya sur Mariupol. Mariupol qui n’est pas simplement encerclée mais où les Forces de Novorossiya ont déjà pris les faubourg est. Alors que les médias de l’OTAN et tous les médias français bruissent de pseudo « violations de la trêve par les séparatistes », les forces de Kiev sont partout en train de se renforcer et de tenter des contre-offensives sur Mariupol et à l’aéroport de Donetsk notamment. C'était en fait la farce de la trêve de l'Otan et de Porochenko, la bataille de Mariupol. Actuellement les combats feraient donc rage dans la banlieue de Mariupol ! Profitant de la trêve signée entre Kiev et les républiques de Lugansk et Donetsk, et en violation de celle-ci, les forces ukrainiennes encerclées ont réalisé des sorties vers l’Est pour tenter de rompre l’encerclement de la ville, et les Forces du Donbass ont riposté.