Police nationale voitures

Communiqué de Presse de la Fédération FN de Paris du 12/09/2014

Annie Philippon, militante historique du Front National parisien, responsable à la Fédération de Paris du IXème arrondissement de la capitale, a été sauvagement agressée et volée dans sa boutique de prêt à porter et lingerie de la rue Lafayette en fin d’après-midi ce jeudi 11 septembre. Les auteurs de l’agression ont été clairement identifiés comme une bande organisée ; selon toute vraisemblance appartenant à la population Rom qui s’épanouit dans la délinquance à Paris depuis déjà trop longtemps du fait d’une impunité quasi totale de la justice et d’une impuissance scandaleuse des forces de l’ordre.

Le mode opératoire est classique et connu de tous : un homme en réserve dans la rue en cas de résistance, un autre à la porte pour distraire et faire pression. Deux femmes à l’intérieur, une qui renverse vêtements et articles de mode pour attirer l’attention et l’autre qui en profite pour passer derrière la caisse et dans l’arrière boutique pour dérober tout ce qui dépasse.

En mai, dans la même boutique, ce sont 6 mineurs de la même origine qui avaient dérobé la caisse.

Ces bandes sont connues, elles tournent dans le quartier, ont déjà tenté d’agresser plusieurs voisins de madame Philippon. Sans aucune réaction des forces de l’ordre, et moins encore de la justice.

Aujourd’hui c’est le Front National que l’on attaque par le biais d’une de ses militante, mais hier, aujourd’hui et demain, c’est toute la population parisienne, résidents, touristes et commerçants qui souffrent et continueront à souffrir quotidiennement des vols à l’étalage, à l’arraché, des cambriolages, de la mendicité agressive et tout autre sorte de délits, de dégradations, d’incivilités.

Jusqu’à quand les parisiens supporteront-ils encore cela ? Jusqu’à quand le pourront-ils encore ?

Le Front National exige le retour de la tranquillité à Paris, nous exigeons le retour de la sécurité à laquelle a droit chaque citoyen.

Nous réclamons des pouvoirs publics qu’ils prennent enfin leurs responsabilités.

Nous demandons au gouvernement de redonner aux forces de l’ordre l’autorité nécessaire et les moyens réels d’agir une bonne fois pour toutes pour stopper les voyous qui nous dévalisent.

Nous demandons au gouvernement de reprendre les contrôles aux frontières françaises, cela en vertu du traité de Lisbonne qui stipule que :  » Bien qu’il n’y ait en théorie plus de contrôles aux frontières internes à l’espace Schengen, ceux-ci peuvent être mis en place de manière temporaire s’ils s’avèrent nécessaires au maintien de l’ordre public ou de la sécurité nationale. Désormais, les citoyens étrangers qui disposent d’un visa de longue durée pour l’un des pays membres peuvent circuler librement à l’intérieur de la zone « .

Front National