Handicapé moteur

Communiqué de Presse de Marie-Christine Arnautu, Vice-présidente du Front National en charge des Affaires Sociales, Député français au Parlement Européen du 23/09/2014

Alors que plus de deux millions de nos compatriotes handicapés vivent en dessous du seuil de pauvreté et dans une précarité grandissante, le gouvernement a annoncé la revalorisation de l’AAH de 10,27€ au 1er octobre : merci pour ce moment …de grande générosité !

Comment peut-on vivre dans la dignité avec une telle aumône ? Outre le parcours du combattant pour obtenir l’AAH que connaissent toutes les familles frappées par le handicap, outre l’immense solitude et le sentiment d’abandon que subissent les plus faibles d’entre nous, le lien entre handicap, pauvreté et exclusion leur apparaît désormais comme inéluctable.

Il suffirait pourtant de changer radicalement de politique au plan de la solidarité nationale, vision totalement étrangère à l’UMPS. Pour cela, il faut mettre un terme aux différents plans d’austérité imposés par l’Union Européenne, et confirmés tout récemment par les injonctions de Mme Merkel à M. Valls.

Ce n’est qu’en retrouvant la maitrise de notre souveraineté nationale, que l’Etat pourra exercer pleinement sa mission de venir en aide aux plus défavorisés de nos compatriotes. Le Front National réclame la revalorisation immédiate de 25% de l’AAH et la suppression du plafond de ressources du conjoint, mesures applicables dès lors qu’existe une vraie volonté politique luttant contre la fraude aux allocations diverses et appliquant la priorité nationale en matière d’aide sociale.

Comme tous les Français invisibles et oubliés des gouvernements successifs, nos compatriotes handicapés peuvent et doivent mettre leur espoir en Marine Le Pen et le Front National.

Front National