Philippot Forbach 1

Communiqué de Presse de Florian Philippot, Vice-président du Front National du 30/09/2014

Le Front National ne peut que comprendre la colère des professions réglementées, en grève aujourd’hui, face à la politique destructrice du gouvernement qui ne cherche pas à réformer un système mais à casser un pan entier de notre modèle national, du point de vue économique, social et sanitaire.

Cette réforme ne vise pas à redonner du pouvoir d’achat aux Français, mais seulement à garantir des parts de marché supplémentaires aux grands groupes et aux grandes surfaces. Les impératifs de santé publique sont ignorés, et l’aménagement du territoire mis en danger. En ce sens, il s’agit bien d’un putsch ultralibéral contre le modèle français, putsch voulu par l’Union européenne et organisé par l’UMPS.

En effet, cette attaque généralisée est également portée par l’UMP qui, faisant mine de critiquer la forme, approuve bien entendu le fond : la déréglementation généralisée des professions libérales et de santé fait partie intégrante de son projet.

Marine Le Pen, qui refuse que les lois iniques du marché s’immiscent dans tous les domaines de la société, vient d’adresser en ce sens une lettre aux pharmaciens pour leur faire part de ses positions, et écrira prochainement de la même manière à d’autres professions concernées.

Le Front National ne laissera pas s’effacer tout ce qui fait la spécificité et la force de notre modèle français, face aux assauts répétés d’une UMPS mondialiste soumise au marché et aux grands groupes.

Front National