Police BAC Avignon

À deux reprises, vendredi soir, des policiers ont été la cible de jets de projectiles alors qu'ils portaient secours à des personnes en danger, dans le quartier Empalot, à Toulouse.

Une première fois, vers 19 h 15, des patrouilles se rendent avenue Jean-Moulin, dans cette cité, pour retrouver un mineur en fugue. Mais leur présence semble gêner un groupe d'une dizaine d'individus en haut d'un immeuble qui jette divers projectiles en direction des forces de l'ordre. Quelques minutes plus tard, vers 19 h 50, les fonctionnaires sont appelés cette fois pour secourir une femme en situation de détresse et qui menace de se suicider, rue de Cannes. Même scénario : les policiers essuient des jets de cailloux. Ces incidents n'ont pas fait de blessés. En voulant repérer les fauteurs de trouble, les forces de l'ordre tombent sur un individu en bas d'un immeuble qui braque une arme sur eux.

L'homme est interpellé mais les policiers sont contraints d'utiliser des gaz lacrymogènes pour disperser un groupe d'assaillants. L'arme utilisée par le braqueur était une arme factice. Cet homme de 18 ans a été placé en garde à vue. Une situation déjà vécue par un équipage de police dernièrement, au Mirail. «Le syndicat Unité SGP Police-FO déplore ces offensives irresponsables et dangereuses et tient à souligner le professionnalisme et le sang-froid des personnels de la police qui ont maîtrisé cet individu», a indiqué Didier Martinez, secrétaire régional.

le 05/10/2014

La Dépêche du Midi