FN Paris WDSJ

Communiqué de Wallerand de Saint-Just, Secrétaire de la fédération du Front National de Paris du 15/10/2014

Les infirmiers du centre psychiatrique orientation-accueil de l’hôpital Sainte-Anne sont en grève depuis le 8 octobre. La petite structure dont ils dépendent fonctionne jour et nuit et reçoit tous les malades psychiatriques de la capitale. Un service qui ressemble aux urgences, mais qui n’en a ni le statut, ni la reconnaissance, ni les moyens humains.

La direction de Sainte-Anne affirme faire son possible dans « un contexte général de restructuration et de tensions budgétaires ». Les mots sont là. Une fois de plus, c’est la santé des français que l’on sacrifie sur l’autel de la rigueur et de l’austérité exigées par Bruxelles et servilement imposée par le système UMPS.

Le Front National s’oppose à cette braderie de la santé publique et des services publics. Les moyens financiers existent ! La lutte résolue contre la fraude doit permettre de réaliser 15 milliards d’économies. L’AME, qui assure la gratuité des soins pour les clandestins, coûte plus de 800 millions d’Euros par an !

Aurélien Legrand, chargé des actions catégorielles à la Fédération FN-RBM de Paris, est allé à la rencontre des grévistes pour leur exprimer son soutien. Si l’accueil du piquet de grève a été plutôt froid, les personnels avec lesquels il a discuté à l’écart des cerbères syndicaux ont été au contraire largement ouverts à nos arguments. Là comme ailleurs, c’est une fois de plus le choix du bon sens qui s’impose.

Front National