Marine PE

Le groupe Europe Liberté et Démocratie directe (EFDD) qui regroupait plusieurs formations "eurosceptiques " au Parlement européen et qui était mené par l'UKIP britannique de Nigel Farage et le Mouvement 5 Etoiles italien de Beppe Grillo a été dissous aujourd'hui après le désistement d'Iveta Grigule, députée du parti letton de l'Alliance des Verts et Paysans.

Le groupe ne possédant pas de représentants d'au moins sept pays membres de l'Union européenne il ne pouvait être que dissous. Ce qui fait dire à la presse qu'une fenêtre s'ouvre de nouveau pour que le FN puisse former son groupe avec ses alliés en nouant de nouveaux contacts avec les partis patriotes présents au Parlement européen.

Ludovic de Danne, conseiller aux affaires européennes de notre présidente explique au Figaro "Nous avons eu raison de jouer la carte de la patience. Le groupe de Farage était trop fragile. Notre projet est plus solide", il ajoute "Tout va se jouer lors de la prochaine session du Parlement de Strasbourg la semaine prochaine"

"Le Front National mise sur le ralliement des Lituaniens du parti national-populiste «Ordre et Justice» et des «Démocrates suédois»" écrit le même journal en expliquant que le FN déjà en alliance avec le Vlaams Belang belge, le FPÖ autrichien, le Parti de la Liberté néerlandais et la Ligue du Nord italienne pourrait très bien réussir au deuxième essai.

"Ludovic de Danne assume le fait pour un parti eurosceptique de vouloir bénéficier de l'argent européen: «Il n'y a pas de raison que nous laissions à nos adversaires les outils et les moyens. Et après tout, une partie de cet argent est financé par les impôts de nos électeurs»"

Tout à fait d'accord !

SG