Islamiste européen Syrie

Le quotidien La Dépêche du Midi fait un retour numéraire sur les citoyens Français ou sur les personnes vivants sur le territoire national qui ont fait leur sac pour tenter l'aventure de la "guerre sainte" en Syrie. Il faut dire que la région toulousaine est, paraît-il, assez bien représentée. Il annonce 1000 personnes, des hommes et des femmes et à présent des enfants puisque ce sont parfois des familles entières qui font le voyage.

"Trente-six d'entre eux ont été tués, 185 combattants ont quitté le théâtre des opérations et 118 sont de retour en France." C'est certainement là où se situe le danger. "Entre 20 % à 30 % de ces ressortissants ou résidents européens sont rentrés chez eux" estime le coordinateur européen pour la lutte contre le terrorisme, Gilles de Kerchove.

Encore une fois, c'est l'occasion de rappeler que si la situation est telle dans cette zone géographique importante qui s'étend -à ce jour- sur deux pays- c'est aussi grâce aux actions délibérées des puissances "occidentales" alliées aux Etats-Unis qui y ont depuis de très longues années portées le chaos.

Il n'y a pas si longtemps notre président normal voulait à tout prix aller bombarder Damas...qui luttait contre l'Etat islamique que bombarde aujourd'hui les avions de l'armée de l'air françaises -d'ailleurs nous ne savons pas trop où, comment et avec quoi- seul, le renoncement tactique de Barack Obama a freiné le père François dans sa vindicte guerrière.

Les décisions prises par les exécutifs UMPS -Nicolas Sarkozy a déjà initié la chose en revenant dans le giron otanesque et en faisant bombarder la Libye- nous annoncent des lendemains qui risquent d'être malsains et assez dangereux. Les personnes qui reviennent endoctrinées, pleines de fièvres islamistes et la haine pendante de tout ce qui peut représenter l'occident ne vont certainement pas se fondre dans la masse comme l'on dit et ne rien faire.

Merci messieurs dames pour l'avenir de nos enfants !

GS