Bay 2

Communiqué de presse de Nicolas Bay, Secrétaire général adjoint du Front National Député français au Parlement européen du 22/10/2014

Hier soir à Nice, Nicolas Sarkozy, dont le retour sur la scène politique est déjà un fiasco, a multiplié les déclarations tonitruantes sur l’immigration. De la dénonciation du « tourisme médical » à « l’islamisme fanatisé » en passant par la contestation de Schengen, l’ancien Président de la République parle comme s’il n’avait jamais été au pouvoir. Or c’est précisément ce qu’il a lui-même généré qu’il prétend aujourd’hui critiquer.

Augmentation annuelle de plusieurs dizaines de millions d’euros du budget annuel de l’AME, suppression de la « double peine », régularisations massives (30 000 par an en moyenne) de clandestins, laxisme dans l’attribution des titres de séjour (200 000 entrées légales par an) : Nicolas Sarkozy a appliqué, pendant son quinquennat, l’adage de Monsieur Pasqua, à savoir que « les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent ». Il a en effet mené la politique d’immigration la plus laxiste de toute l’histoire de la 5e République, comme le prouvent les chiffres du Ministère de l’intérieur.

La démagogie électoraliste dont il connaît les ficelles n’empêchera pas l’ancien Président de la République d’être jugé par les Français sur son bilan plutôt que sur ses paroles.

FN Infos