Dole Bus car postal

La communauté d’agglomération du Grand Dole, dirigée par l'UMP a "décidé plus ou moins directement cinq suppressions de poste : le tout au nom de la bonne gestion et de la rigueur budgétaire" selon le quotidien  Le Progrès.

En effet, lors du conseil communautaire le poste de directeur du pôle de rayonnement culturel et touristique, créé par l'ancienne équipe PS va être supprimé. celui du directeur de cabinet de l’ancien président du Grand Dole, le socialiste Claude Chalon va suivre le même chemin.

De quoi obtenir une économie de plus de 100 000 euros.

Jean-Pascal Fichère, le président du Grand Dole justifie la décision : "Alors que l’État annonce une baisse des dotations de 11 milliards, la seule marge de manœuvre, pour les collectivités, c’est la rigueur dans les ressources humaines […]. L’objectif, c’est de réduire le nombre de postes".