Lamassoure UMP PE

Communiqué d’Aymeric Chauprade, chef de la Délégation du Front National au Parlement européen du 03/11/2014

Selon Mr Lamassoure, député UMP au Parlement européen, qui fut mon adversaire durant la campagne pour les élections européennes en Ile-de-France, les euro-députés FN auraient contribué à fortement dégrader l’image de la France depuis leur arrivée au Parlement européen (2 novembre, i-télé au 18h Politique d’Audrey Pulvar).

Voilà bien un nouveau mensonge de l’UMPS visant une fois de plus à masquer sa responsabilité écrasante dans le déclin français.

Premièrement, depuis l’élection du 25 mai dernier, nos 23 députés français déploient une activité intense tant dans l’hémicycle à Strasbourg qu’au sein des commissions spécialisées à Bruxelles. Ils développent des relations constructives avec leurs collègues étrangers qui saluent souvent leur sérieux ; quant à leur taux de présence, en particulier pour ceux qui n’ont pas de responsabilité importante dans les instances dirigeantes en France, il est bien plus élevé que celui des députés UMPS !

Deuxièmement, malgré un agenda français herculéen, Marine Le Pen s’est fortement impliquée dans les négociations en vue de constituer un groupe au Parlement européen et il n’a pas échappé à nombre d’observateurs internationaux que la Présidente du Front National avançait avec cohérence. Privilégiant la solidité et la clarté à long-terme plutôt que les alliances douteuses de court-terme (a contrario du britannique Nigel Farage), Marine Le Pen offre en effet au Front national la perspective d’une position forte et respectée au Parlement européen.

Troisièmement, si les Allemands occupent aujourd’hui une majorité de postes-clés (présidences, vice-présidences) dans les commissions et délégations géographiques c’est à cause des députés français de l’UMPS lesquels, bien que membres des groupes majoritaires PPE et PSE, ne se sont pas battus pour assurer à la France des positions clé. Mais là encore, pas de surprise ! L’UMPS se comporte à Bruxelles comme elle le fait à Paris, en se soumettant aux diktats allemand et américain.

Par conséquent Mr Lamassoure, vous connaissez sans doute le dicton : « Nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude ».

Front National