Véhicules Gendarmerie-Police

Certaines ont du avoir du mal à passer le contrôle technique. Plus de 10 800 véhicules de police usagés devaient être changés entre 2015 et 2017. Or, selon un rapport parlementaire repéré par BFM Business, le ministère de l'Intérieur n'a pas les moyens de renouveler son parc automobile.

Ce lundi, le député PS Yann Galut, rapporteur pour l'Assemblée nationale des crédits de la sécurité qui seront examinés dans les prochains jours au Palais Bourbon, estime qu'«il ne serait pas rares que des véhicules ayant entre 200 000 et 300 000 kilomètres continuent d'être utilisés».

Selon le député du Cher, la police nationale ne pourra remplacer que 4 100 véhicules d'ici 2017, avec 30 millions d'euros de budget. Soit seulement 38% des véhicules à changer. Le 6 800 restants devront continuer à tourner alors qu'ils auraient dû être renouvelés, beaucoup ayant plus de 6 ans d'ancienneté. Un nombre d'années très important pour des véhicules professionnels qui sont quotidiennement usés.

La police utilise les voitures saisies !

Le rapport s'inquiète par ailleurs de quelques incohérences, comme pour cette commande en 2014 de 111 nouveaux cars de CRS pour un montant de 3 millions d'euros mais dont les aménagements intérieurs devront attendre 2015... Concernant la gendarmerie, les 6 800 voitures et camionnettes qui auraient dû être changées en 2015, pour 136 millions d'euros, ne sont même pas inscrites au budget.

En attendant, les forces de l'ordre ont trouvé une solution... originale. Depuis 2011, la saisie confiscatoire de biens appartenant aux délinquants et criminels est plus simple, rapporte BFM Business. Les gendarmes, policiers et douaniers n'ont plus à attendre la fin d'une procédure pour pouvoir utiliser les véhicules saisis. Soit plus de 240 voitures de voyous actuellement utilisées par la police et 270 par la gendarmerie ! Et comme les criminels ont souvent des goûts de luxe, les agents se retrouvent au volant de gros modèles.

Le 03/11/2014

Le Parisien