Marion NB

Communiqué de Marion Maréchal-Le Pen, député deVaucluse du 20/11/2014

Les forces de l’ordre connaissent une augmentation inquiétante du nombre de suicides en 2014 : 47 suicides ont été recensés dans la Police depuis le début de l’année. A titre de comparaison, on dénombrait 30 suicides en 2010. Ce phénomène, qui touche l’ensemble de la hiérarchie, tend à s’enraciner puisque l’on relève une moyenne de 42 suicides par an depuis cinq ans. Ces sombres statistiques constituent l’assourdissant cri de détresse d’un corps de métier qui affronte au quotidien l’exacerbation de la violence sans néanmoins recevoir tout le soutien nécessaire pour accomplir sa mission de protection des Français.

Les policiers font face à une dégradation des conditions de travail à l’origine d’une dégradation des conditions de leur santé : restriction budgétaire impactant sur les outils de travail et les effectifs, stagnation des salaires, pression des « indicateurs de tendance » à l’origine de tensions, désarmement des policiers par le ministre et suspicions jetées par les médias sur la profession. Les commissariats oeuvrent à flux tendus dans un environnement à l’hostilité croissante.

En effet, l’ONDRP ne comptabilisait pas moins de 41 000 faits de violences verbales, physiques et sexuelles perpétrés à l’encontre des forces de l’ordre en 2013. Le degré de gravité des agressions est de plus en plus élevé et leurs auteurs de plus en plus jeunes. L’image d’autorité de la police se délite alors que le manque de soutien psychologique en faveur des fonctionnaires de police est criant : seulement 60 psychologues sont rattachés au Service de Soutien Psychologique Opérationnel et les psychologues et les médecins, qui réattribuent le port d’arme, ne sont pas assez coordonnés, laissant les policiers seuls face aux conséquences des risques psychosociaux.

C’est pourquoi elle demande quelles sont les mesures, adaptées aux préoccupations des policiers et aux spécificités de leur métier, que le gouvernement compte prendre afin de juguler la recrudescence des suicides constatée dans la Police.

Front National