Jean-Yves Le Drian

Communiqué de presse de Aymeric Chauprade, Député français au Parlement européen Chef de la Délégation du FN au Parlement européen, Conseiller de la Présidente du FN pour les questions internationale du 27/11/2014

Obéissant aux injonctions de l’Administration Obama et de ses satellites, le gouvernement français a donc pris la décision de reporter sine die la livraison du premier BPC. Conscient que cette décision met à mal la crédibilité de la parole française et peut nuire à des projets de vente essentiels à l’industrie d’armement (en Inde, mais aussi au Brésil, en Arabie Saoudite, en Egypte), M. Le Drian va tenter de rassurer les clients étrangers de la France dans une grande tournée mondiale (Inde, Golfe) qui s’apparente à de la panique.

Cette décision de la France est profondément nuisible : non seulement elle détruit durablement nos relations avec la Russie, client et interlocuteur nécessaire pour tous les conflits actuels (crise iranienne, guerre en Syrie et en Irak, tensions au Yémen et au Liban), mais elle met inutilement en danger des projets sensibles (126 Rafale en Inde; 24 Rafale en Egypte). Enfin, cet alignement sur Washington n’apportera aucun contrat à la France en Pologne où le ministre de la défense vient, hier soir, de céder à nouveau aux pressions de l’américain Sikorsky qui demandait un report de l’appel d’offres pour 70 hélicoptères.

Ainsi, pour complaire à une administration américaine discréditée par son aveuglement et ses erreurs, Paris a lâché la proie pour des ombres. Le Front National condamne la décision française qui met en danger la parole du pays, des relations diplomatiques essentielles et des emplois, aujourd’hui dans la construction navale et demain dans l’aéronautique.

FN Infos