Marion Marechal-Le Pen Appart

La justice a tranchée et bien tranchée !

Le triste sire qui répond au nom de Jean Bourdeau avait cru bon de pouvoir insulter sans inquiétude la jeune parlementaire FN Marion Maréchal-Le Pen en octobre 2013 sur Twitter. Ce monsieur été condamné vendredi 27 novembre à 800 euros d'amende avec sursis et à payer la députée du Vaucluse une somme de 1000 euros de dommages et intérêts et la somme identique au titre des frais de justice.

Jean Boudreau n'est pas un citoyen lambda qui n'aime pas Marion Maréchal-Le Pen mais c'était à l'époque l'attaché parlementaire du sénateur socialiste de Haute-Saône Jean-Pierre Michel, battu cette année, et ex-premier président du fameux Syndicat de la Magistrature.

L'individu avait traité de "salope" et de "conne" Marion Maréchal-Le Pen...

GS