Crêche de Noël

Communiqué de Presse de Bertrand Dutheil de La Rochère, Conseiller République et laïcité de Marine Le Pen du 14/12/2014

Au nom de la laïcité, le Tribunal administratif de Nantes vient d’interdire au conseil général de Vendée d’installer une crèche de Noël dans ses locaux. Nul ne peut nier le caractère religieux de la crèche. Saint François d’Assise semble être son promoteur, sinon son inventeur, cherchant un moyen concret d’évangélisation auprès de foules alors illettrées, pouvant être séduites par les hérésies cathare, vaudoise ou autres de son époque.

Mais, depuis huit siècles, la crèche de Noël est devenue aussi un élément de la culture, pour ne pas dire du folklore, des pays européens et, peut-être, plus précisément des pays latins. Les peuples germaniques, quant à eux, sont à l’origine de l’arbre de Noël, il est vrai symbole plus païen que chrétien. La décision du juge administratif ignore donc cette dimension culturelle que revêt désormais la crèche. Il se limite à une vision étroite et archaïque, depuis longtemps dépassée par l’évolution des mœurs et des perceptions.

Avec Marine Le Pen, le Rassemblement Bleu Marine défend avec fermeté le principe de laïcité, qui place la religion dans la sphère privée sans débordement dans l’espace public. Mais il n’ignore pas l’histoire. Il est incontestable que, sur la longue durée, le christianisme est une expression de la culture française. Il est donc normal que celle-ci puisse s’exprimer sous des formes qui restent religieuses, mais qui ont aussi acquis une autre dimension. Comme la loi, le principe de laïcité doit être appliqué avec intelligence et discernement.

Front National