Dussausay FNJ 3

En présentant le nouveau directeur national du Front National de la Jeunesse (FNJ), Gaëtan Dussausaye, Marine Le Pen a fait lundi matin l’éloge de la jeunesse et du lien que celle-ci entretient avec le FN : un tiers des jeunes qui ont voté en 2014 ont choisi le  Front National ; le plus jeune sénateur (David Rachline) et la plus jeune députée (Marion Maréchal Le Pen) sont membres du FN ; 14% des candidats aux élections municipales comme 13% des élus municipaux du FN ont moins de 30 ans. « Nous avons toujours fait la part belle aux jeunes. Nous ramenons les jeunes à la politique » affirme Marine Le Pen, oubliant un peu vite qu’il est plus facile de présenter des jeunes  quand on n’a pas beaucoup de sortants. Rendez-vous dans vingt ans...

Gaëtan Dussausaye, qui a succédé à Julien Rochedy et qui a fait son entrée du bureau politique, a mis l’accent sur trois priorités : la formation, pour donner « des armes culturelles, historiques et politiques» aux « jeunes patriotes » (avec David Berton) ; l’implantation locale (avec Véronique Fornilli) ; la communication (avec Jean-Baptiste Vendeville).

Le FNJ lance une campagne intitulée « Si pour toi… » avec sept items sur l’austérité, la souveraineté nationale, l’immigration, l’identité. Exemples : « Si pour toi le mérite, et non l’argent, doit être le seul critère de sélection dans l’ensei-gnement, rejoins le Front National. » ou « Si pour toi les libertés numériques doivent être défendues contre toutes tentatives de censures et d’atteintes à la vie privée, rejoins le Front National. »

Marine Le Pen, qui a vanté « l’étonnante maturité » de la jeunesse  (« les jeunes ont pris conscience qu’ils sont les héritiers d’un héritage qu’ils voient fondre »), ne va pourtant pas jusqu’à préconiser le vote à 16 ans : « Je pense que 18 ans est un âge raisonnable » dit-elle, ajoutant : « Je ne prêche pas pour ma paroisse car beaucoup de jeunes de 16 à 18 ans voteraient pour nous. » Elle a redit en revanche qu'elle était favorable au vote obligatoire.

Par Béatrice Houchard le 08/12/2014

L'Opinion