Handicap

Communiqué de Presse de Marie-Christine Arnautu, Vice-présidente du Front National, Député européen, Conseiller municipal et métropolitain de Nice du 11/12/2014

La troisième conférence nationale du handicap se tient aujourd’hui à l’Élysée. Au-delà des belles paroles et des vagues promesses, les associations ne semblent pas attendre grand-chose de François Hollande.

À juste titre, car la situation des personnes handicapées en France est toujours catastrophique.

Au-delà de l’accessibilité, encore très peu améliorée dans les bâtiments publics, en 2014, le montant de l’Allocation adulte handicapé n’est toujours que de 800 € par mois, alors que 80 % des bénéficiaires n’exercent aucune activité professionnelle. La conséquence directe de ce montant dérisoire est une paupérisation grandissante des personnes handicapées. Aujourd’hui, plus de 40 % d’entre elles vivent au-dessous du seuil de pauvreté et leur taux de chômage est deux fois plus important que la moyenne nationale.
Avec seulement 800 € par mois, les personnes handicapées se retrouvent devant des choix à faire, parfaitement indignes dans notre pays : se loger, se déplacer ou se soigner?

Le Front National et Marine Le Pen réclament depuis des années une revalorisation substantielle de l’AAH afin de permettre aux personnes handicapées de mener une vie normale, couplée à un vaste plan de luttes contre la fraude aux aides.

Alors que le handicap ne devient une préoccupation de l’UMPS qu’en période électorale, le Front National y porte une attention constante afin que les personnes handicapées et leurs familles bénéficient pleinement de la solidarité nationale qui leur est due et puissent retrouver une dignité, trop souvent disparue.

Front National