Dupont-Aignan Sarkozy 1998

Nicolas Dupont-Aignan ne supporte pas qu’on opère un rapprochement idéologique entre son parti, nouvellement appelé Debout la France, et le Front National. Et il est ferme quant aux alliances électorales : il n’y en aura "ni avec l’UMP ni avec le Front", explique-t-il au Lab.

Pour le démontrer, le président de DLF a ainsi décidé de démettre de ses fonctions Rachel Roussel, qui était jusque-là secrétaire départementale de son parti dans le Var. La cause ? Elle est candidate aux élections départementales des 22 et 29 mars prochain dans le canton de Solliès-Pont en binôme avec un candidat du Front national, comme le relaye Le Monde daté du 6 janvier.

La sanction est tombée. L’ancien candidat à la présidentielle qui insiste sur sa révocation rapide à l’annonce de cette candidature confie ainsi au Lab

"Elle n’est plus secrétaire départementale avec effet immédiat."

"La ligne est claire", poursuit "NDA" qui assure que Rachel Roussel a été "démise de ses fonctions et remplacée" ce lundi 5 janvier au matin alors qu’il n’avait été informé de ce rapprochement avec le FN que dimanche 4 janvier.

Au Monde, l’ex cadre de Debout la France explique son choix, qu’elle assure avoir communiqué au président de son parti :

"C’est une décision personnelle, justifiée par le sentiment qu'il faut faire l'union des souverainistes."

Par Sébastien Tronche le 05/01/2014

Le Lab