Medecin-Sante

Communiqué de Presse de Joëlle Melin, ​​​Député européen, Conseillère politique en matière de protection sociale du 05/01/2014

C’est effectivement la note de certaines épreuves qualifiantes qui voit des jeunes étudiants en médecine français être recalés. Tout cela pour respecter un numerus clausus inepte et pervers, qui aboutira à 3500 nouveaux médecins français dans 10 ans, pour remplacer les 20 000 retraités et soigner 70 millions de nos concitoyens……

Dans le même temps paraît une étude du Conseil National de l’Ordre des médecins, qui porte sur les « flux migratoires et trajectoires des médecins ».

Les résultats en sont sans appel :

• 1 nouveau médecin inscrit sur 4 est diplômé hors France
sur les 198 760 médecins actifs, 40 354 sont nés hors de France, 25% en Europe, plutôt des femmes jeunes, 75% extra européens, hommes de 54 ans en moyenne
• les diplômes européens sont à 41% roumains (+520% en 7 ans), 20% belges et 10% italiens
• les diplômes extra européens sont à 40% algériens (+554% en 7 ans), 11% syriens, 12% Marocains…

Nos concitoyens voient l’ascenseur social être refusé à leurs enfants pour être réservé à des étrangers, dont le diplôme n’est parfois non comparable au notre. Et les médecins français, qui sont vent debout contre la future loi de santé Touraine, peuvent témoigner qu’il n’est plus possible de travailler dans ces conditions.

Pour toutes ces raisons, le Front National s’oppose très fermement à cette spirale mortifère pour notre médecine. Une fois de plus, il plaide pour une suppression du numerus clausus et une révision des études médicales, pour que notre système de santé à la française, mondialement reconnu d’excellence, puisse être sauvé.

Front National