Gendarmerie mobile véhicules

La patience des gendarmes a payé. Ils ont observé pendant plusieurs semaines les membres présumés d'un réseau de trafiquants de drogue qui sévissait entre l'Espagne et Toulouse. Jeudi 22 janvier, les enquêteurs ont détecté ce qui ressemblait fort à un nouveau convoi de livraison sur l'autoroute.

2 millions d'euros de marchandises

Le lendemain, ils déployaient les grands moyens près du lieu de stockage potentiel qu'ils avaient identifié, en l'occurrence une habitation de la commune de L'Union, au nord-est de l'agglomération toulousaine. Bonne pioche. La perquisition a permis de mettre la main sur une énorme quantité de résine de cannabis: 1.200 kilos au total, dissimulés dans une berline remplie à bloc et un local attenant.

Trois personnes ont été interpellées sur place. Une quatrième, présentée comme «la tête du réseau» a été interpellée à Toulouse dans le courant du week-end.

Selon les gendarmes, la valeur marchande de cette drogue, «destinée au marché local mais aussi parisien», avoisinerait les 2 millions d'euros.

L'enquête a été menée sur commission rogatoire de magistrats bordelais appartenant à la Juridiction interrégionale spécialisée (Jirs), compétente pour les affaires de grand banditisme. Plus d'une cinquantaine d'agents, enquêteurs et fonctionnaires des douanes ont participé à l'opération.

Par Hélène Ménal le 26/01/2015

20 Minutes