Vote bureau 2

Les résultats d’une élection sont toujours largement commentés. Il y a différents angles d’attaque, avec autant de conclusions potentielles, et parfois contradictoires. On a choisi ici de comparer les résultats de ce dimanche dans la 4e circonscription du Doubs avec le premier tour de la législative de 2012, quand Pierre Moscovici s’était imposé. Et le bilan n’est guère flatteur pour les principaux partis politiques, y compris le Front National, qui malgré son excellent score perd énormément d’électeurs. Ce qui n’est pas le cas d’Europe Ecologie-Les Verts, et encore moins de Lutte ouvrière.

D’abord un constat: il y a eu ce dimanche lors du scrutin partiel autant d’abstentionnistes qu’il y avait eu d’électeurs il y a deux ans: environ 60%, soit près de 40.000 personnes.

Dans ce contexte d’abstention massive, tous les partis politiques ou presque perdent des électeurs:

  • Le PS passe de 16.421 à 7416 voix: c’est 45% seulement de ses électeurs de 2012. Son score passe de 40,8% à 28,8% des suffrages exprimés.
  • L’UMP passe de 9341 voix (plus 673 voix de l’UDI) à 6824 voix (sans candidat UDI): c’est 73% du score de 2012. Preuve qu’il faut toujours se méfier des pourcentages: l’UMP progresse, de 23,2% à 26,5%. Insuffisant néanmoins pour passer au 2d tour.
  • Enfin, le FN passe de 9605 à 8382 voix, soit 87% de ses suffrages d’il y a deux ans. Une perte nette d’électeurs, mais un score qui progresse nettement, de 23,9% à 32,6%.

Voilà pour les trois principaux partis. Derrière ce trio, personne ne réalise plus de 4% des suffrages, en 2012 comme en 2015.

  • Le Front de Gauche est toujours 4e. 3,1% avec Chantal Adami en 2012, 3,7% avec Vincent Adami dimanche. Mais le fils attire sur son nom 311 voix de moins que sa mère (de 1252 à 941 voix). Pas d’effet Syriza donc, le Front de Gauche n’a que 75 % des voix de 2012…
  • Les Verts sont le seul parti a attiré autant d’électeurs: il y avait 801 bulletins Bernard Lachambre en 2012, ils étaient 799 dimanche, ce qui permet à EELV de passer de 2% à 3,1%Un bon score donc, malgré tout…

A noter enfin que Michel Treppo, de Lutte ouvrière, passe de 208 à 404 voix, soit une progression de 94% ! Son score « bondit » lui de 0,5% à 1,6%… le seul à progresser en deux ans.

Par Jeremy Chevreuil le 02/02/2015

Le blog politique de France 3 Franche-Comté