Impôts locaux

Les impôts vont bien augmenter sur Dole dès 2015. C'est au cours du dernier conseil municipal qu'obligé, le député-maire UMP Jean-Marie Sermier a bien du reconnaître qu'il allait devoir renoncer à l'une de ses promesses : la non augmentation de la fiscalité locale.

Il prend prétexte, c'est de bonne guère, sur la baisse des dotations aux collectivités.

Sur Dole, cette baisse s'élève, selon l’adjoint aux finances, Jean-Pascal Fichère qui est aussi le président du Grand Dole, à 550 000 euros par an...Somme qu'il va bien falloir dégotter quelque part.

Jean-Marie Sermier a donc évoqué certaines pistes afin de réduire la voilure : ne remplacer qu'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite (dans quelle proportion cela touchera-t-il les services  qui sont déjà à "flux tendus" à l'image des personnels des écoles), et la fameuse mutualisation entre la ville et la communauté d'agglomération du Grand Dole forte de  ses 41 autres communes.

De beaux débats en perspective et une promesse de plus à mettre aux oubliettes...