Police dossard moto

Communiqué de presse de la Fédération Front National de Paris du 17/02/2015

La fédération Front National de Paris le répète à l’envie, et une fois encore les faits lui donnent malheureusement raison : l’insécurité à Paris est quotidienne. La lecture de la presse parisienne en ce matin du 18 février 2015, est de ce point de vue éclairante.

Cela commence dans le 17e avec un homme abattu en pleine rue par un trio lourdement armé. Viennent ensuite des dégradations dans le 8e et le 19e, où semble avoir été reprise la tradition des scooters brulés initiée dans le 15e. C’est ensuite un trio s’attaquant aux montres de luxe des touristes autour des Champs-Elysées. Et enfin une agression sexuelle dans le nord de la ligne 5.

Grande criminalité, délinquance locale, délinquance organisée, déséquilibrés, le panel complet des fléaux de notre capitale rassemblé en une seule journée.

On ne pourra que remarquer le travail admirable de nos forces de l’ordre, beaucoup de ces affaires étant connues suite à d’arrestations. Pourquoi alors la délinquance explose-t-elle malgré tout ? La réponse est simple : le laxisme judiciaire institutionnalisé. Quel meilleur exemple que ce braqueur et dealer du 15e, au passé déjà chargé, dont on apprenait hier qu’il avait été laissé libre jusqu’à sa comparution… en mai.

A cette justice qui cultive l’excuse des délinquants comme fondement et le mépris des victimes comme principe, la fédération Front National de Paris oppose une exigence de fermeté absolue de ce service public envers les délinquants, une sévérité accrue envers les récidivistes et la prise en compte prioritaire des préjudices moraux et matériels des victimes comme seule préoccupation. Nous demandons également le rétablissement des 1500 postes de policiers supprimés à Paris par la droite et des 6 millions d’Euros du budget de la Préfecture de Police amputés par la gauche.

Pour qu’enfin la peur change de camp, que cesse la culture de l’impunité, que les français cessent de baisser les yeux et que la racaille tremble enfin !

Front National