IMG_3679

Comme il était prévisible, Stéphane Montrelay, candidat du Front National-Rassemblement Bleu Marine sur le canton de Mont-sous-Vaudrey (Jura) avec Françoise Molard, maire de Rans, a été exclu de la CFDT ce mardi à l'occasion d'un conseil syndical extraordinaire tenu à Besançon.

Stéphane Montrelay, représentant du personnel CFDT chez Solvay, à Tavaux a été exclu, selon une grande démocrate, responsable pour la Franche-Comté de la branche chimie-énergie du syndicat, par le fait que "l’appartenance à la CFDT et l’adhésion aux valeurs du Front National sont incompatibles"...

Le responsable national de la branche chimie-énergie du syndicat , Maxime Le Ru, parle même de schizophrènie !

Les milliers de personnes syndiqués aussi bien à ce syndicat qu'aux autres, apprécieront !

Stéphane Montrelay, lui, n'est pas du genre à accepter cet état de fait : " Il n’y a rien à me reprocher sur mon travail de représentant du personnel, cette décision est dès lors injustifiée", "Le Front national n’est pas un parti interdit, j’ai donc le droit d’y adhérer. Mais à la CFDT, si on est militant à un parti, ce ne peut être qu’à gauche !". Il envisage un recours en justice.

Il est tout de même assez étonnant de constater que la CFDT qui utilise les termes de tolérance, de solidarité, est le premier à exclure ses militants pour "non-compatibilité", ce n'est pas autre chose que de la discrimination.

Soutien total au maire de Rans !

Stéphane Grappin

Responsable de la communication du FN39