bay PE

Communiqué de Presse de Nicolas Bay, Secrétaire général du Front National, Député français au Parlement européen du 23/02/2015

Alors qu’un récent article du quotidien Le Monde indiquait que le meneur de la bande d’adolescents responsables de l’ignoble profanation du cimetière juif de Sarre-Union est un jeune homme farouchement hostile au Front National et se réclamant des groupuscules « antifas », des responsables du PS tels que Messieurs Cambadélis et Le Roux, continuent de se livrer à des amalgames et accusations tout aussi mensongères que scandaleuses.

Leurs dernières déclarations faisant le lien entre la profanation et la forte dynamique électorale que connaît le Front National – notamment en Alsace – révèlent surtout le degré de panique du PS à l’approche des élections départementales. Cambadélis, vieux roublard n’ayant pas oublié les méthodes de sa prime jeunesse à l’extrême gauche, tente donc de ressortir les grosses ficelles politiciennes de la diabolisation en espérant freiner le vote patriote. Nul ne s’étonnera qu’il soit d’ailleurs rejoint dans sa petite manipulation par l’éternel Cohn-Bendit… Cela, au moment même où le président du Crif affirme pour sa part que ce n’est évidemment pas du côté du FN qu’il faut chercher les responsables de violences antisémites aujourd’hui, déclarant Marine Le Pen « irréprochable ».

Le Front National, plus que toute autre formation politique, est attaché à la mémoire et au respect des ancêtres. À ce titre, il condamne avec la plus grande fermeté toute profanation, toute offense aux morts, quels qu’en soient les auteurs et quelles qu’en soient les victimes.

Front National