Besançon immeuble des 408

Après les faits de violence contre les forces de l'ordre qui se sont déroulés les 1er et 2 mars 2015, un huissier et un serrurier, escortés par des policiers, se sont rendus aux "408" dans le quartier Brulard à Besançon le lendemain soir pour contrôler 16 logements et vérifier qu'ils n'étaient pas occupés par des "squatteurs".

Dimanche 1er mars, des policiers ont été les cibles de boules de pétanque lancées des fenêtres d'appartements d'une tour des "408". Lundi 2 mars au soir, des inconnues ont une nouvelle fois scié le poteau métallique de vidéo surveillance du quartier. La police est alors intervenue et a été la cible de divers projectiles.

Afin de vérifier si les appartements d'où auraient pu provenir les projectiles sont vides ou "squattés", un huissier et un serrurier se sont rendus sur place pour contrôler 16 logements. Ils étaient escortés d'une demi-douzaine de policiers bisontins ainsi qu'une trentaine de CRS

Les serrures de certains logements ont été changées et le bailleur social, le Grand Besançon Habitat, n'y avait plus accès. En raison de la trêve hivernale, certains occupants n'ont pas été expulsés.

Le 04/03/2015

Besançon infos