Gargouille neige

Nouveau sondage, nouvelle confirmation du bel élan populaire qui pousse le Front National. Selon le dernier sondage CSA pour BFM TV, le Front National «améliorerait sensiblement son score par rapport aux cantonales de 2011 (15% au niveau national) », avec 29% des intentions de vote lors du premier tour le 22 mars des élections départementales. Un FN toujours en tête devant l’attelage de l’UMP avec certains centristes et petits partis alliés (25%), le conglomérat PS et « union de la gauche »  (21%),le Front de Gauche (6%), l’UDI-Modem (5%), Europe Ecologie Les Verts (2%)… L’abstention s’élèverait à 58%, ce qui constituerait un triste record.  Nous le constatons,  la multiplication des propos haineux et mirobolants à l’endroit du FN, émanant d’une classe politicienne paniquée devant un peuple français qui semble bien  décidé à reprendre son destin  en main,  n’empêche pas cette progression du FN. Bien  au contraire.

Triste échantillon de cette prose antifrontiste, après les « déchets humains »  de Christiane Taubira –voir notre article publié hier-, le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, a poursuivi dans la même veine. Il a affirmé  jeudi soir, lors d’une réunion commune avec Manuel Valls à Boisseuil (Haute-Vienne), que « Marine Le Pen a fait les fonds de poubelles de l’extrême droite, de l’antisémitisme, de la xénophobie, de l’islamophobie » pour aligner un nombre (record) de candidats FN aux départementales.

N’ayant rien oublié de sa formation au sein du groupuscule trotskyste l’OCI, « Camba » ment effrontément comme ce fut le cas encore dernièrement lorsque il a établi un lien entre la profanation du cimetière juif de Sarre-Union (Bas-Rhin) et la montée du vote FN dans la région, alors  qu’il savait pertinemment que ladite profanation a été menée par un jeune d’extrême-gauche de la mouvance antifa.

De même, les cas de candidat adoubés par le FN dont on a exhumé sur les réseaux sociaux des propos litigieux, souvent anciens -si la même enquête fouillée était menée sur les candidats socialo-communistes et UMP nous aurions des « surprises »…-   sont tout au plus au final moins d’une vingtaine… sur 7648 candidats frontistes.

C’est-à-dire qu’ils représentent moins de 0,3% des  hommes et des femmes  investis par le FN.  Ce que ne dit pas bien sûr L’Humanité qui, fidèle à sa tradition stalinienne  consistant notamment  ces dernières années à désigner à la vindicte, en en publiant les noms, les maires ayant parrainé Jean-Marie Le Pen et Marine  à la présidentielle, dresse   une nouvelle liste de mauvais citoyens à liquider et épurer.  Certes la feuille de chou communiste n’est pas la seule à utiliser ce type de méthode, elle fut employée dernièrement par  le site de l’escroc intellectuel Bernard-Henry Lévy, La  règle du jeu.

A droite, la tentation du «plus c’est gros, plus ça passe» contre l’opposition nationale est elle aussi établie depuis longtemps. Un spécialiste du genre multiplie  les saillies de ce style, à savoir le député-maire UMP de Nice Christian Estrosi. Jeudi,  il ainsi affirmé toute honte bue que Marine Le Pen  « soutient des néonazis et des néofascistes italiens. Elle ne recule décidément devant rien pour tenter de faire croire que le Front National s’est dédiabolisé.»

Estrosi relaye en fait, quasiment dans les mêmes termes que L’Humanité d’ailleurs, une information  « révélée » par le très trouble site Mediapart mais qui n’avait rien de secrète.  A savoir le fait  que la présidente du FN a adressé un message de soutien vidéo, qui a été diffusé sur place, à un rassemblement qui s’est tenu  le 28 février à Rome contre l’immigration-invasion, organisée par la Ligue du Nord. Un thème n’aurait pas certainement pas déplu aux électeurs niçois de l’UMP

Il est vrai que Christian Estrosi  fait rarement dans la finesse, y compris avec  l’argent des  Français. Ceux qui ont de la mémoire se souviennent peut être qu’il fut épinglé, alors secrétaire d’Etat à l’Outre-mer, pour avoir  loué aux frais des contribuables  à la société Dassault un jet privé pour se rendre à Washington (coût de la facture 138 000 euros), plutôt que d’utiliser un vol régulier Air France.

Dans l’état actuel des choses c’est cette désinvolture, ce mépris là, qui révolte les Français. Et non  pas le refus d’une immigration qui contribue puissamment,  elle aussi, à l’appauvrissement  de notre pays et qui s’est poursuivie, vannes grandes ouvertes, sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy, le  champion de la girouette Estrosi.

A  Boisseuil, hier soir, en compagnie de M. Cambadélis nous l’avons dit, Manuel valls s’est répandu en propos que les pontes de l’UMP auraient  pu prononcer tant la porosité, l’identité de vue entre  les deux formations est grande quand il s’agit de faire peur dans les chaumières, de s’opposer  à  l’alternative patriotique et souverainiste.

« Le danger est là devant nous a-t-il fulminé, il est immense. Tout le monde le sait, tout le monde est au courant et pourtant, il y a comme une étrange accoutumance, presque une forme d’endormissement généralisé (…)« Tous ceux qui aiment ce pays, ceux qui aiment notre drapeau, ceux qui aiment le génie, la beauté de la France, ceux qui ont cette émotion si forte quand résonne  La Marseillaise , ceux-là peuvent-ils accepter, un jour, que la France soit kidnappée par l’extrême droite ? ».

« Et je demande : où sont les intellectuels, où sont les grandes consciences de ce pays, les hommes, les femmes de culture, qui doivent monter, eux aussi, au créneau ? Où est la gauche ? Pour dire non. Pour refuser (…) Comme vous, je refuse que la France aille se fracasser contre le mur de l’extrême droite. »

Ce cri d’angoisse montant des gardiens d’un Système qui s’est échiné justement à fracasser la France au nom de l’utopie euromondialiste peut-il encore être entendu ? Les intellectuels, les grandes consciences de gauche, privés aujourd’hui de grandes figures,  sont devenus inaudibles car déconnectés du réel vécu par nos compatriotes

Un microcosme qui a dénoncé, comment ne pas réagir en effet,  les récentes destructions opérées par l’Etat Islamique (EI)  en Irak contre les œuvres d’art préislamiques au musée de Mossoul. Politique d’épuration artistique  des fous d’Allah poursuivie cette semaine au bulldozer contre les   vestiges assyriens de  la cité historique de Nimroud, mises à jour au XIXème siècle , nous le notions dernièrement, par l’archéologue Henri  Austen Layard.

Mais un microcosme bien muet, par exemple, sur le saccage des abords de nos villes par l’alliance,  pointée notamment par Marine ces dernières années, des municipalités UMPS avec la grande distribution,  dont les centres commerciaux laids, sans âmes et destructeurs des commerces de nos centres-villes, ont défiguré nos paysages.

C’est au cœur d’une zone de ce type,  des faubourgs de Troyes (Aube), à Lavau, qu’a été découvert ces derniers jours la tombe  d’un prince celte, datée du Vème siècle avant Jésus-Christ, parmi laquelle a été notamment  exhumée un exceptionnel chaudron en bronze  d’origine grecque, découverte aussi importante que fut celle du cratère de Vix (Côte-d’Or) dans les années cinquante dans le tumulus d’une princesse celte.

Ce chaudron de Lavau est orné des représentations de la tête d’Acheloos,  incarnation de la force des fleuves. Le FN lui,  incarne ce  courant populaire qui lui aussi semblait  enseveli, tari ; la force de notre peuple, sa faculté  à se ressaisir lorsque tout parait perdu. Cette résurgence en ce lieu, à quelques semaines du printemps, d’une beauté antique, d’une glorieuse civilisation, a valeur de symbole pour toutes celles et ceux qui luttent pour la renaissance nationale, qui savent qu’un peuple qui oublie ses racines est un peuple voué à disparaitre. L’homme de l’avenir est celui qui aura la plus longue mémoire celle-là même note Bruno Gollnisch, dont les forces obscures du mondialisme, de gauche comme de droite,  s’échinent à priver les  peuples européens.

Le 06/03/2015

Bruno Gollnisch