dimanche 8 mars 2015

Réaction du Front National à l'interview de Manuel Valls‏

Les propos de Manuel Valls ce matin au Grand Rendez-Vous Europe1/Itele, revendiquant notamment la « stigmatisation » de Marine Le Pen et des patriotes, traduisent l’état de panique du Premier ministre qui croit ainsi pouvoir cacher les échecs patents de sa politique dans tous les domaines et éviter de parler des sujets de préoccupation des Français. En outre, cette manière de parler du principal parti d’opposition le discrédite à vie pour donner la moindre leçon de République ou de Démocratie. Cette interview marque toutefois... [Lire la suite]
dimanche 8 mars 2015

Marine Le Pen sur LCI et TF1 le 08/03/2015

Marine Le Pen sur LCI et TF1 le 08/03/2015 Marine Le Pen, invitée du Bureau Politique : son entretien en intégralité sur WAT.tv
dimanche 8 mars 2015

Le Premier ministre, BHL et Michel Onfray

Non content de stigmatiser officiellement le Front National, sa présidente, ses adhérents, ses militants et donc ses électeurs, Manuel Valls, qui dirige le gouvernement du pays dont nous sommes -il faut le marteler nous-aussi- des citoyens, s'en prend directement au philosophe Michel Onfray : "Quand un philosophe connu, apprécié par beaucoup de Français, Michel Onfray, explique qu'Alain de Benoist, qui était le philosophe de la Nouvelle droite dans les années 70 et 80, qui d'une certaine manière a façonné la matrice idéologique du... [Lire la suite]
dimanche 8 mars 2015

Besançon : aux 408, les policiers y recoivent des oranges...

L'ambiance aux 408, un ensemble de bâtiments dans le quartier de la Grette à Besançon est fotrmidable . La preuve : les policiers y reçoivent des oranges...en jets. Les policiers y intervenaient hier soir avec les agents d'ERDF pour rétablir le courant dans le quartier coupé par un l'incendie volontaire d'un transformateur électrique.
dimanche 8 mars 2015

Elections départementales : Manuel Valls a "peur" que la France "se fracasse contre le FN"

"Je n'ai pas peur pour moi (...) J'ai peur pour mon pays, j'ai peur qu'il se fracasse contre le Front National." Interrogé dimanche 8 mars sur I-Télé/Europe 1/Le Monde, le Premier ministre, a dit craindre que le FN ne réalise  un "score sans précédent" à l'occasion des élections départementales des 22 et 29 mars. "Mon angoisse, puis-je vous parler de mon angoisse, de ma peur pour le pays ? C'est le FN à 30%, pas au deuxième tour, mais au premier tour des élections... [Lire la suite]