Cazeneuve Bernard PS

Petite musique de chambre bien orchestrée...

Le ministre de l'Intérieur de Manuel Valls, un homme qui obéit le doigt sur le pantalon, a estimé ce soir alors qu'il participait à une réunion publique à Metz dans le cadre de la campagne électorale des candidats PS (au frais du Parti socialiste ?) que le Front National "n'aime pas la République".

Apparemment en mission d'évangélisation socialiste, Bernard Cazeneuve à expliqué que "nous avons en face de nous des adversaires qui n'aiment pas la République, qui n'ont pas le désir que les valeurs de concorde, de rassemblement, l'emportent", emporté par sa fougue, le ministre a poursuivit en accusant le FN de "semer les ferments de la division, de la haine".

Bien sûr ! Un grand classique du genre...

Bernard Cazeneuve en a profité pour mettre en accusation le mouvement présidé par Marine Le Pen qui prévoit -lorsque nous aurons les leviers- de quitter l'espace Schengen qui serait selon le ministre socialiste un outil superbe et ayant fait ses preuves pour contrer le risque terroriste.

Il faut bien dire que les dernières actualités sur ce thème le conforte !!!!

Les ministres de Manuel Valls n'empêcheront nullement les citoyens de choisir le bulletin qu'ils voudront bien prendre sur les tables des bureaux de vote ce dimanche.

Stéphane Grappin

Responsable de la communication du FN39