Islamistes EILL

Selon un dernier état des lieux fourni au Figaro par le ministère de l'Intérieur, un nombre grandissant de Français a rejoint la Syrie.

Le nombre de Français ou de résidents engagés d'une manière ou d'une autre dans le djihad explose tous les compteurs. Selon un dernier état des lieux fourni au Figaro par le ministère de l'Intérieur, pas moins de 1422 personnes étaient impliquées dans les filières syriennes à la fin février. Les services de renseignements ont établi que 413 militants sont actuellement engagés dans les zones de combat, sous la bannière noire de Daech. Les observations ont permis aussi de repérer quelque 294 terroristes en herbe en transit vers ce secteur.

80 compatriotes ont déjà trouvé la mort

Si 260 combattants supposés sont repartis de Syrie, souvent traumatisés et écœurés par les actes de barbarie dont ils ont été les témoins, quelque 369 Français ou résidents ont été détectés dans l'Hexagone en raison de leurs velléités de se rendre sur place. Preuve que la campagne de contre-propagande sur Internet déclenchée par les services du gouvernement peine à pénétrer tous les esprits. Et que les sergents recruteurs du djihad ne cessent de trouver de nouvelles proies à embrigader.

Pourtant, toujours selon l'état des lieux fourni par la Place Beauvau, environ 80 de nos compatriotes ont déjà trouvé la mort sur place. «Parmi les 413 personnes recensées sur place, figurent 119 femmes et 8 mineurs combattants», précise-t-on de même source. Aussi préoccupants qu'ils soient, ces chiffres sont appelés à monter encore. Lors du «Grand Rendez-vous» avec i-Télé, Europe 1 et Le Monde, Manuel Valls a en effet révélé: «Il y a 3000 Européens aujourd'hui en Syrie et en Irak. Quand on se projette dans les mois qui viennent, il pourrait y en avoir 5000 avant l'été et sans doute 10.000 avant la fin de l'année. Est-ce que vous vous rendez compte de la menace que cela représente?»

Par Christophe Cornevin le 16/03/2015

Le Figaro