PS démasqué

La fédération du PS du Jura sous la plume de son secrétaire départemental Eddy Lacroix a pondu un communiqué dans lequel il fustige son jumeau de l'UMP qui a laissé au successeur de Nicolas Sarkozy une "bonne" dette et marquée son inquiétude face au vote "préoccupant" d'extrême-droite...( pas péjoratifs pour un sou les bonnes âmes socialistes !)

Préoccupant pour les socialistes ...forcément. Pas pour les milliers de jurassiens qui, partout où ils le pouvaient, ont apporté des scores importants aux 24 frontistes en lice pour ce second tour. Ainsi en est-il de Nathalie Desseigne et de Florent Loppé sur le canton de Dole 2 qui obtiennent 39,93% des voix, du binôme Catherine Matéo et Thibaut Monnier qui font 32,93% sur celui de Tavaux ou encore de Roland Watrin et de Hélène Haas qui eux ont attirés 38,93 % des électeurs du canton de Saint-Lupicin.

Sur l'ensemble des autres cantons où des candidats frontistes étaient présents les scores se placent entre 18,08 % (Arbois) et 32,83% (Moirans-en-Montagne).

Pour expliquer le pourquoi de sa préoccupation d'un choix du peuple fondamentalement opposé aux politiques promues autant par leur parti que par leurs frères de "droite", le PS jurassien nous explique que "ses candidats (les candidats FN) n'avaient souvent rien à proposer qui puisse s'inscrire dans la prise en compte de l'intérêt général"...

Parce qu'ils proposaient quelques chose les socialistes ?

Toujours la même litanie, le même discours méprisant, le même regard qui se veut moralisateur de la part d'un parti qui se moque bien des problèmes quotidiens des Français qui vont de la difficulté sociale aux problèmes multiples (nous pensons là en particulier à l'agriculture et à l'agroalimentaire) liés à la soumission de notre pays à l'Union européenne et à sa commission en passant par le sentiment assuré de l'insécurité.

Depuis 2012 on a eu des preuves du savoir-faire de François Hollande, Jean-Marc Ayrault et Manuel Valls : ils ont pratiqué exactement la même politique qu'avait mise en place les gouvernements Fillon depuis 2007...

Hier, dans le Jura et partout en France, les électeurs l'ont indiqué avec force et détermination.

Nous donnons donc rendez-vous aux "inquiets et préoccupés" au mois de décembre de cette année à l'occasion des élections régionales qui malgré un nouveau tripatouillage électoral fait pour tenter de baisser la montée de notre mouvement sera plus favorable au FN puisqu'elles se joueront selon le scrutin proportionnel à deux tours avec prime majoritaire, mode de scrutin beaucoup plus honnête à nos yeux puisque représentatif de la vision politique réelle.

Stéphane Grappin

Responsable de la communication du FN39